Actions

Analyses d’urine

Pour réaliser nos objectifs nous proposons tout d’abord d’établir les faits : nous pissons tous du glyphosate, bien que nous n’en buvons, mangeons ni respirons volontairement.
Une centaine d’analyses a déjà été effectuée, dans les mêmes conditions avec le même laboratoire, et sous contrôle d’huissier.
Toutes se sont révélées positives.

Nous sommes face à un empoisonnement massif et silencieux de la population.

Des responsables peuvent cependant être identifiés, contre lesquels il nous faudra porter plainte pour que cesse cet empoisonnement.

Laboratoire d’analyse

Nous travaillons avec le laboratoire d’analyse Biocheck à Leipzig en Allemagne et uniquement celui-là. Il est indispensable pour la cohérence des résultats de faire toutes les analyses dans le même laboratoire. Ce labo a été sélectionné suite à de nombreuses recherches…

Les PIGs de la campagne glyphosate BZH s’inscrivent dans la campagne glyphosate nationale qui a elle même choisi ce laboratoire allemand.
Nous avons de même un avocat unique sur toute la France et un financement alimenté par des dons.

Ce choix s’est opéré pour des raisons

  • techniques : les labos français contactés congèlent les prélèvements ce qui nécessite de se rendre sur place. Le labo retenu par la campagne glyphosate opère par stérilisation. On peut ainsi faire contrôler par huissier et envoyer les échantillons par la poste.
  • juridiques : les plaintes groupées doivent répondre au même protocole pour être recevables et avoir une défense commune.
  • financières : les tarifs sont déjà négociés (+ ou – 85 euros)

Cependant :

  • Beaucoup de personnes se sont inscrites sur les listes sans souhaiter pour autant porter plainte.
  • D’autres ne comprennent pas que nous nous adressions à un Labo Allemand.

Toute personne peut naturellement faire, à titre personnel ou avec un collectif, une analyse dans le labo de son choix , et déposer ou non plainte.
Dans le cas de plainte, elle se choisira un avocat et définira elle même l’objet de sa plainte.

Plusieurs labos locaux peuvent effectuer des analyses, y compris pour des micro-polluants et d’autres pesticides. S’ils le souhaitent, nous invitons ceux qui se sont inscrits dans une démarche individuelle à s’adresser par ex à : Labocea , à Brest et Quimper ; Il faut compter 205 euros par analyse sur le glyphosate, prix qui peut descendre à 135 euros par analyses groupées de 50 prélèvements .

 

Plaintes en justice

Un groupe d’Ariégeois a commencé à porter plainte devant le tribunal de Foix.

En novembre un groupe de Faucheurs d’OGM bretons, qui a procédé à des analyses d’urine portera plainte devant un tribunal breton.

C’est le cabinet d’avocats Tumerelle qui se charge et se chargera du dépôt et du suivi des plaintes.
Plus d’explications et méthodologie : par ici

Plaintes au pénal contre les responsables : décideurs et vendeurs

Les avocats affûtent leurs couteaux, leurs arguments, tout n’est pas encore ficelé ni dévoilé mais quelques pistes sont là :

Les plaintes mettront en cause « toutes personnes impliquées dans la distribution et la large diffusion dans l’environnement de molécules probablement cancérigène de Glyphosate ».
Parmi elles, les membres de la commission européennes en charge du 3ème et 4ème trimestre 2017 et au 1er trimestre 2018, les membres de l’autorité européenne de sécurité des aliments, etc.

Aux motifs de :

  • mise en danger de la vie d’autrui
  • tromperie aggravée
  • atteinte à l’environnement

Note sur les utilisateurs

Étiquette d’un bidon de produit phytosanitaire. Oups on a oublié de penser aux voisins !!!

Les agriculteurs qui épandent ces produits toxiques pour notre environnement sont quelquefois également victimes : nombre de viticulteurs développent des pathologies dues à l’exposition aux pesticides

Victimes des stratégies marketing des marchands de produits phytosanitaires qui font apparaître les produits comme inoffensifs, avec des packagings « friendly » .

Nous invitons ceux qui pratiquent une agriculture chimique conventionnelle à nous rejoindre pour vérifier leur imprégnation.

Il en va de leur santé, de la santé de leurs enfants, de leur descendance aussi…

 

Cependant

Nous connaissons tous des abus manifestes de pratiques inconscientes ou volontaires qui outrepassent les cadres mêmes de cette agriculture chimique imposée par des choix économiques, financiers et idéologiques.