Objectifs

Respect du droit

Selon la Charte de l’environnement de 2004, la LOI constitutionnelle n° 2005-205 du 1er mars 2005 relative à la Charte de l’environnement (JORF n°0051 du 2 mars 2005 page 3697) stipule que :

Article 1er. Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé.

Article 2. Toute personne a le devoir de prendre part à la préservation et à l’amélioration de l’environnement.

Article 3. Toute personne doit, dans les conditions définies par la loi, prévenir les atteintes qu’elle est susceptible de porter à l’environnement ou, à défaut, en limiter les conséquences.

Article 4. Toute personne doit contribuer à la réparation des dommages qu’elle cause à l’environnement, dans les conditions définies par la loi.

Nous demandons que l’agroécologie devienne la norme de l’agriculture moderne

Face aux manquements à ces principes

Nous voulons

  • Alerter les citoyens et les décideurs politiques sur la large contamination par les pesticides dont nous sommes tous les victimes
  • Imposer une modification de la législation qui permet en l’état des dérives et n’assure pas le respect du principe de précaution et de la santé
  • Saisir la justice pour condamner les responsables par le dépôt d’une plainte pénale large visant un certain nombre d’infractions. 

Abandon du glyphosate

Nous demandons l’abandon du glyphosate.

Adieu les petites fleurs, adieu les arbres, adieu les vers de terre, adieu les limaces, adieu les hérissons, les insectes, les oiseaux, … Adieu les hommes ….

Ce produit est la pierre angulaire de la stratégie des semenciers qui proposent les semences « roundup-ready » : on tue tout ce qui vit sauf les semences OGM qui résistent au roundup.

Mais ce pesticide symbolique et maintenant bien connu du public ne doit pas masquer la réalité de tous les autres pesticides présents partout dans notre environnement des champs à notre assiette…

 

Abandon des pesticides