Mobilisation : 14 octobre – TA Rennes

MOBILISATION : 14 octobre

Tribunal Administratif de Rennes
9h50
Objet : Langouët : Jugement au Tribunal Administratif sur le fond

Le jugement sur le fond pour l’arrêté pris par Daniel Cueff sur les épandages de pesticides à 150 m des parcelles construites

Merci de relayer au maximum tout autour de vous !
Le soutien du 22 août a été incroyable, merci à vous.
Comme beaucoup l’ont dit, « Il y a un avant et un après 22 août ».

Le nombre de maires qui prennent des arrêtés augmente et ça s’accélère.
L’opinion se rallie très largement à cette cause.
Les médias ne peuvent qu’en parler, tous.

Les agences comme l’ANSES sont mises devant leurs contradictions (euphémisme…).
Le ministre perd sa crédibilité.
La FNSEA est sur les dents.

->> Cette nouvelle audience est l’occasion de recommencer à marquer le coup et de réunir le maximum de personnes le 14 octobre devant le Tribunal !

Nous comptons sur tous vos super relais qui se sont déjà montrés si efficaces. Ils comptent vraiment beaucoup dans la mobilisation générale.

Au nom de tous, grand merci d’avance.

Sandrine Maguet-Delourmel
En relais du message de Luc Rambaldi

Manif : 30 sept – TGI Vannes : soutien à victime des pesticides

Manifestation de soutien

à Noël POULIQUEN
salarié de Triskalia
victime des pesticides.

 

lundi 30 septembre 2019 – 13h45
Tribunal de Grande Instance
22 place de la République
56000 VANNES

Noël POULIQUEN a été embauché en 1989 sur le site Triskalia de GLOMEL (22), plate-forme logistique de stockage et distribution des « produits phyto-sanitaires ». Il y a tenu des emplois de magasinier, préparateur de commandes, chauffeur livreur.
En 2015, âgé de 48 ans, un lymphôme non hodgkinien a été diagnostiqué et il a dû subir une auto-greffe.
Depuis, il est en arrêt maladie et souffre des suites de la maladie et de ses traitements. Toute la famille en est affectée.
En décembre 2016, sa maladie a été reconnue comme maladie professionnelle liée aux pesticides.
Son père Raymond, salarié sur le même site, en 1999 avait lui-même
déclaré une leucémie.

Comme l’y autorise la loi, Noël a engagé contre son employeur, la
coopérative Triskalia, une procédure de « faute inexcusable » pour que soient pris en compte tous les préjudices physiques et moraux qu’il subit.

Triskalia a déjà un lourd passif avec les pesticides.
A PLOUISY (22), la coopérative a été condamnée à plusieurs reprises par le Tribunal des Affaires de Sécurité Sociale (TASS) dans les affaires concernant L.GUILLOU, S. ROUXEL, P. BRIGANT, C. LE GUYADER, G. LE GOFFIC. A GLOMEL, d’autres salariés sont malades ou décédés.

Lundi 30 septembre, le Pôle social du Tribunal de Grande Instance de
VANNES statuera pour évaluer ses préjudices et le montant des indemnisations. Noël sera défendu par Me LAFFORGUE.

Nous appelons les salariés, les paysans et plus largement les citoyens à venir nombreux soutenir Noël POULIQUEN pour qu’il obtienne une juste indemnisation des préjudices qu’il a subis.

Dans le contexte actuel de prise de conscience du danger que représentent les pesticides pour notre santé et notre environnement, le combat de Noël est essentiel pour dénoncer le comportement irresponsable d’une coopérative telle que Triskalia.

Soutien de PIG BZH à Daniel Cueff

MOBILISATION – 14 octobre- TA Rennes

Langouët : Jugement au Tribunal Administratif sur le fond à 9h50.
Le jugement sur le fond pour l’arrêté pris par Daniel Cueff sur les épandages de pesticides à 150m des parcelles construites
• aura lieu ce 14 octobre
• à 9h50
• au Tribunal Administratif de Rennes.
Merci de relayer au maximum tout autour de vous !
Le soutien du 22 août a été incroyable, merci à vous. Comme beaucoup l’ont dit, « Il y a un avant et un après 22 août ».
Le nombre de maires qui prennent des arrêtés augmente et ça s’accélère.
L’opinion se rallie très largement à cette cause.
Les médias ne peuvent qu’en parler, tous.
Les agences comme l’ANSES sont mises devant leurs contradictions (euphémisme…).
Le ministre perd sa crédibilité.
La FNSEA est sur les dents.
->> Cette nouvelle audience est l’occasion de recommencer à marquer le coup et de réunir le maximum de personnes le 14 octobre devant le Tribunal !
Nous comptons sur tous vos super relais qui se sont déjà montrés si efficaces. Ils comptent vraiment beaucoup dans la mobilisation générale.
Au nom de tous, grand merci d’avance.
Sandrine Maguet-Delourmel
En relais du message de Luc Rambaldi

Annulation de l’arrêté par le TA de Rennes

Le TA de Rennes a annulé l’arrêté pris par Daniel Cueff ce mardi 27 août..

Son comité de soutien appelle à un rassemblement
Vendredi, Emmanuel Macron avait affirmé soutenir Daniel Cueff « dans ses intentions », estimant toutefois que la solution n’était « pas de prendre un arrêté qui n’est pas conforme à la loi » mais plutôt de « mobiliser pour changer la loi ».

Une fois de plus, grosse opération de com du gouvernement macron : « on est d’accord avec vous « …
Mais dans les faits on vous bloque !!!

 

Daniel Cueff fera appel

A la suite de la décision du tribunal administratif, Daniel Cueff a annoncé son intention de faire appel.
Son comité de soutien a appelé dans la foulée à un rassemblement spontanée ce mardi à partir de 18h devant la préfecture de région à Rennes.
« Le combat lancé par Daniel Cueff face à l’inaction de l’Etat est légitime et sera long. Nous serons à ses côtés, car l’Etat démontre, une fois encore, que la volonté des citoyens n’est pas sa priorité », indique-t-il dans un communiqué.

https://www.20minutes.fr/justice/2590307-20190827-pesticides-arrete-maire-langouet-suspendu-tribunal-administratif

Manifestation le 22 août – Rennes

Nous vous proposons de nous retrouver le 22 août dès 9 h devant le tribunal administratif de Rennes pour soutenir Daniel Cueff, maire de Langouët, dont l’arrêté interdisant les pulvérisations de pesticides à moins de 150 m des habitations est attaqué par la préfète …

Soutien de PIG BZH à Daniel Cueff

Les “Pisseuses & pisseurs Involontaires de Glyphosate de Bretagne” (PIG BZH), apportent tout leur soutien à Daniel Cueff, maire de Langouët, dans son combat contre les pesticides et souhaitent rejoindre son Comité de soutien pour l’assister dans son action.

Notre association – PIG BZH – a organisé, depuis février 2019, plus de 15 pisseries (analyses d’urine pour rechercher le glyphosate, en présence d’huissiers) dans les 5 départements bretons, avec une moyenne de 40 analyses par pisserie.
Des citoyens de tous âges se sont portés candidats pour les analyses, des enfants, ados, adultes, anciens ….

Une pisserie a également été organisée à Langouët le 4 mai 2019.

Les résultats sont stupéfiants : TOUTES LES ANALYSES d’URINE effectuées à ce jour dans le cadre de la campagne glyphosate BZH, en Bretagne, se sont révélées POSITIVES au glyphosate !!!

Bien que nous n’en consommions pas ….

Il est plus que temps de prendre des mesures de protection des populations par rapport à cet empoisonnement général.

Ainsi nous souhaitons que l’arrêté de Monsieur Daniel Cueff, maire de Langouët serve d’exemple à de nombreux autres maires désireux de protéger les populations de leurs communes.

De nombreuses(x) pisseuses et pisseurs seront présent(e)s jeudi 22 à Rennes pour le soutenir lors de sa convocation au tribunal administratif.

Bien amicalement.

Le Collège PIG BZH
Campagne Glyphosate BZH

Blog : https://pig.log.bzh
Mail : hieroglyph@gozmail.bzh
Campagne nationale glyphosate : https://www.campagneglyphosate.com

Pisserie Langoët : https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/ille-et-vilaine/grande-pisserie-langouet-mesurer-taux-glyphosates-1664537.html

Agenda : où nous rencontrer

Rencontres à venir

Manifestation – 14 octobre – 9h50 – TA Rennes

Les pisseurs.sseuses de PIG BZH seront présents pour soutenir Daniel Cueff.
Devant le Tribunal Administratif de Rennes
Lundi 14 octobre – 9 h 50

 

 

Prochaines informations à venir incessamment sous peu …

 

Pisseurs/sseuses Involontaires de Glyphosate

Rencontres passées :

Manifestation du 15 septembre à Pontivy

Les pisseurs.sseuses de PIG BZH seront bien évidemment présents pour la manif du 15 septembre à Pontivy

Foire régionale Bio Zone – Mûr de Bretagne

7 – 9 septembre 2019 – Mûr de Bretagne
PIG BZG sera présente à la foire

Biozone 2019

http://foire-biozone.org/

 

Marche contre Bayer-Montsanto de Lorient :

18 mai 2019 dès 11 h
Les Pisseurs Involontaires de Glyphosate (PIGs) seront au rendez vous !

Communiqué du comité d’organisation de Lorient Marche contre Bayer-Monsanto

« L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt » !
Aussi dans la perspective de 2019, le comité d’organisation de Lorient Marche contre Bayer-Monsanto s’est déjà réuni 4 fois.
Notre ambition est de marquer fortement les esprits dans la continuité des événements de 2018.
En particulier, l’opération « Nous voulons des Coquelicots » qui a pour objet l’interdiction totale de tous les pesticides. Utopie peut-être…
Malgré tout, tout ce qui va avec les pesticides (OGM , engrais chimiques…) NOTRE BUT À TOUS , C’EST QUE TOUT ÇA DISPARAISSE UN JOUR !!! C’est bien la cible de notre Marche.
Et Bayer-Monsanto n’en est que le symbole !

> > Aussi, nous voulons rassembler un maximum de soutiens à notre Collectif Mcmb pour INONDER les rues de Lorient le 18 Mai 2019, pour IMPRESSIONNER nos décideurs, pour SEDUIRE nos concitoyens, pour PREPARER la Société de demain !!!

D’ici là, nous comptons sur vous, qui que vous soyez, citoyen-ne-s, association, entreprise, syndicat… pour commencer à diffuser dans vos réseaux.
Merci d’avance.

Contacter le Comité d’organisation de Lorient marche contre Bayer- Montsanto

  • Vendredi 1er mars 20 h 30 : débat sur la crise écologique et l’urgence de la transition avec Fabrice Nicolino– initiateur du mouvement « Nous voulons tous des coquelicots »

    Amphithéâtre St Louis – 11 place Anatole le Braz – Lorient

 

 

 

  • jeudi 8 novembre – 20 hrencontre « mobilisations citoyennes » pour les 10 ans de Médiapart . Au Carré Magique de Lannion. Partenariat entre Médiapart, SciencesPo Rennes, l’IUT de Lannion et le Carré Magique.
  • samedi 17 nov – 15 h –  Crise climatique , conférence climat avec Pierre Larrouturou– au Palais des Arts à Vannes. Attention il faut s’inscrire ! 
  • dimanche 18 – 9h à 18 h : bourse aux plantes à Gueltas
  •  mardi 20, si pas de modification, dépôt de plaintes des Faucheurs Volontaires . Il y aura du spectacle. Programme à venir tout prochainement
  • mercredi 28 nov – 9h 15 : colloque organisé par ERB  à la chambre des métiers, 2  cours des Alliés à Rennes . (il faut réserver à Eau et Rivières de Bretagne). Programme du colloque
    • vendredi 30 nov – 20h : projection du film « Un autre chemin » / Rencontre / Débatsalle Kerivo – Saint Jean Brévelay
    • vendredi 7 déc : jour des coquelicots , François Veillerette devrait participer au rassemblement des Coquelicots à Saint-Brieuc, avant de participer à une grande conférence, à 20 h, à Pommeret aux côtés de victimes de pesticides, Il sera accompagné par l’avocat François Lafforgue, qui défend des victimes contre des géants des pesticides
    • –> Rassemblement des coquelicots à Ploërmel devant la mairie : vendredi 4 janvier 2019
    • jeudi 28 /02 11h30
      soutien à une victime des pesticides
      tribunal des prud’hommes
      38, pl du centre à Guingamp
    • Mercredi 27 mars – 20 hVannes – palais des congrès – Conférence de Joël Spirou : OGM, pesticides , quelles conséquences pour la santé ?

       Joël Spiroux de Vendômois, médecin et président du CRIIGEN, (Comité de Recherche et d’Information Indépendante sur le Génie Génétique) animera une conférence-débat sur les pesticides et leurs impacts sur la santé dans le cadre de la 14ème Semaine pour les alternatives aux pesticides.

      Le CRIIGEN fête ses 20 ans avec les ONG et associations qui l’ont soutenu et le soutiennent, en organisant tout au long de l’année des conférences/débats dans diverses régions.

      Eau & Rivières de Bretagne, le Collectif de soutien aux victimes des pesticides de l’ouest, Bretagne Vivante et Clim’actions s’associent à cette conférence et rappellent leur revendication d’étendre à tout l’environnement l’interdiction des pesticides, déjà en application dans les espaces publics et depuis le 1er janvier 2019 chez les particuliers.

      Créé en 1999 par Corine LEPAGE, le Professeur Gilles Eric SERALINI, le Professeur Jean Marie PELT et Chantal JACQUET, le CRIIGEN est un groupe international d’experts ayant une approche transdisciplinaire sur les bénéfices et les risques sur la santé humaine, animale, et les écosystèmes de l’utilisation du génie génétique et de la chimie industrielle.

      Le CRIIGEN est indépendant des sociétés de biotechnologies et de l’agrochimie. Il réalise des contre-expertises, évalue les alternatives potentielles et encourage le développement d’une hygiène chimique pour améliorer la santé publique.

      Les alertes sur les effets des pesticides mobilisent les victimes atteintes de maladies professionnelles, en particulier les agriculteurs, des médecins, des chercheurs mais de plus en plus les citoyens inquiets pour leur santé et celle de leurs enfants. C’est ainsi que la campagne « Nous voulons des coquelicots » a déjà réuni un demi-million de signatures et que les débats très vifs sur l’interdiction du glyphosate font l’actualité en France et en Europe.

      Cette conférence grand-public permettra de mieux comprendre l’urgence d’interdire les pesticides qui polluent le sol, l’air, l’eau, notre alimentation et notre environnement.

      • Vendredi 29 mars -20h, à Pontivy au lycée agricole du Gros-chêne : Conférence sur les perturbateurs endocriniens, de Dominique Malgrange
        –> A l’initiative de l’asso Callune et de la Biocoop
        –> Engagement de PIG BZH (présence de Michel C)
        Entrée 2,00 euros au profit de PIG BZH

 

    • Samedi 30 mars 2019 – salle communale – Clayes (35)
      Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire du Collectif de Soutien aux victimes des pesticides de l’Ouest
      Journée de 9h30 à 17 h

 

  • Stand comité de soutien Faucheurs Volontaires

    Festival « Grains de sable » – Tregunc (29)
    Les 26 – 27 et 28 avril
    Programme du festival Grains de Sable

  • Ciné-débat – Guéméné sur Scorff : 1er mai

    A l’initiative de citoyens de GUEMENE-SUR-SCORFF, le Collectif de soutien aux victimes des pesticides de l’Ouest organise un ciné-débat :

    MERCREDI 1 mai 2019 – à 19h45
    Ciné Roch
    56 GUEMENE-SUR-SCORFF

    La soirée débutera par la projection du film « UN AUTRE CHEMIN » réalisé en 2018 par JC COGREL et M. PARFAIT (52 mn).

    Ce film raconte le combat d’un paysan morbihannais, Noël ROZE, pour faire reconnaître son cancer comme une maladie professionnelle due aux pesticides.
    Il raconte aussi la démarche qui a conduit Noël et Heibke à passer d’une agriculture conventionnelle à une agriculture biologique.
    Ensuite plusieurs paysans atteints témoigneront de leur maladie et de leurs démarches de reconnaissance en maladie professionnelle.

    Ces témoignages seront suivis d’un débat avec la salle.

Communiqué de presse campagne nationale glyphosate

Communiqué de Presse de la coordination nationale de la Campagne Glyphosate

Le 19/09/2019
A propos de la consultation sur la bande d’interdiction d’épandage

Depuis plusieurs semaines, un mouvement de résistance aux pesticides et à leurs conditions d’épandage ne cesse de se développer.
La Coordination Nationale de la Campagne Glyphosate ne peut que s’en féliciter !
Cependant, si la consultation publique ouverte sur les distances de sécurité ouvre le débat citoyen, elle ne réduira pas de façon significative l’usage massif des pesticides.

Les élus de quatre-vingt municipalités ont fait le choix d’assumer la prise en charge de la sécurité sanitaire de leurs concitoyens. Ils ont depuis été rejoints par les présidents des Conseils Départementaux du Val de Marne et de Seine Saint Denis, qui interdit, sur l’ensemble de leur département l’épandage du glyphosate.

Nous les soutenons pour cet acte de désobéissance civique et encourageons l’ensemble des élus à rejoindre ce mouvement contestataire et bienveillant.

Ces arrêtés s’inscrivent dans la logique du devoir de protection de la population que les élus d’État et des collectivités territoriales doivent apporter à chaque citoyen.
Ils sont le résultat de la prise de conscience qu’a fait émerger le travail quotidien des militants, des associations, mais aussi de l’imprégnation générale par la molécule de glyphosate de plusieurs milliers de citoyens engagés dans la Campagne « J’ai des pesticides dans mes urines et toi ? ».

Nous prenons acte du fait que, par la mise en place de la consultation nationale sur les mesures d’épandage des pesticides à proximité des zones d’habitation, le président de la République, les ministres de la santé et de l’environnement reconnaissent de manière officielle l’utilisation de pesticides comme un danger et une urgence en matière de santé publique.

En témoignent également des mesures déjà en vigueur :

  • L’obligation d’une zone tampon de 50 mètres pour les bâtiments d’accueil ou d’hébergement des personnes situées dans les centres hospitaliers, maisons de santé, établissements qui accueillent ou hébergent des personnes âgées, handicapées ou des personnes atteintes de pathologie grave
  • l’interdiction de l’usage des pesticides par les collectivités publiques
  • l’interdiction de l’usage des pesticides par les particuliersCela révèle un problème qui va bien plus loin que l’application d’une bande de sécurité, quelle que soit la surface envisagée.Ces mesurettes ne sauraient répondre à l’ampleur et la gravité des
    dégâts que représentent pour l’environnement et la santé publique les épandages de ces produits dangereux, qu’ils soient pour l’agriculture ou toute autre utilisation de pesticides.

    Nous affirmons donc que l’État reconnaît, par la mise en place de cette consultation, le danger que représente la présence de l’ensemble des pesticides sur le marché.

    Nous demandons de ce fait que les autorisations de mise sur le marché de l’ensemble des pesticides soient immédiatement revues, et que soit faite toute la transparence sur le contenu de ces produits toxiques et dangereux pour la population et son environnement.

    En conséquence, nous demandons aux pouvoirs publics d’assumer leurs responsabilités, comme l’ont fait des élus territoriaux, de résister aux lobbies de l’agrochimie des pesticides et de prendre des décisions politiques fortes afin de sortir définitivement des pesticides de synthèse.

Kemennadenn PIG BZH

« Sklaeroc’h ar staot gant an FNSEA !

Petra fell da FDSEA ar Morbihan lakaat ac’hanomp da gompren, p’eo bet 18 anezho da staotañ ha n’eo ket bet kavet glifosat ebet en enno evit toare?

Ar 650 dielfennadur-staot all kaset da benn gant PIG Bzh a ziskouez int liveoù glifosat kalz uheloc’h avat, a-us da 0,4 ng/ml, gant ur c’hresk anat dreistholl pa ‘z eo bet staotet d’ar mare ma vez ledet an ampoezon.

An test ELISA, kaset da benn gant al labourva alaman Biocheck, hag a vez implijet gant Staoterezed ha Staoterien Glifosat en desped dezho e Breizh, a gustum dielfennañ ar glifosat betek 0,075 ng/ml.
Stummet reizh eo al labourva alaman, koulz e-keñver reolennoù Europa hag e-keñver an doareoù sklaer ha rekis d’ober evit ober seurt dielfennadurioù.

Petra neuze diwar-benn an doareoù implijet evit testoù an FDSEA 56 ?

Peseurt gwarez e vez roet deomp eta evit ma vefe treuzwelus an tolpad, an doareoù implijet, war ar pegoulz eo bet staotet, ar pezh a zo bet graet goude-se gant ar buredigoù ha war ar penaos eo bet paeet ? Hini ebet !

Goude deomp bezañ bet kelaouet hirroc’h, an test implijet ganto a lavarfe « mann » pa vez al live gliphosat izelloc’h evit 0,4 ng/ml, ar pezh a zo ul live 5 gwech uhelloc’h evit an test implijet gant PIG BZH, da lavared eo 4 gwech ar pezh a zo aotreet evit an dour da evañ.

Ha n’eo ket e Penn Ospital Gwened e vije bet graet an dielfennadur met e hini Limoges..

Evit toare eo bet prientet mat an afer hag a-bell’zo gant an FDSEA 56…

Petra soñjal eta eus ur « sindikad » hag a gav gwelloc’h, kentoc’h evit klask gwareziñ e izili, hag a zo ar re gentañ da vezañ lakaet diaes, gant micherourien ar stalioù fardañ boued, gant seurt ampouezon, chom en dinac’h ha klask abafiñ pe gourdrouz zoken an dilennidi hag a zo int-i o klask gwareziñ o amezeien, p’emaint int-i e-karg ?

An FNSEA, ha ne wel en emsav sitoian a-hiriv nemet « brabanserezh ekologel » a dle da vat kompren o-deus komprenet ar sitoianed e paeent 3 gwech evit o voued :
– ur wech gentañ war ar marc’hadoù pe er gourvarc’had,
– un eil gwech dre o zailhoù evit paeañ ar PAC hag an disaotrañ,
– ha bremañ un trede gwech evit en em louzaouiñ pa welont tarzh ar c’hleñvedoù o tont diwar saotradur o endro, ha dreistholl tarzh ar c’hrign bev hag ar c’hleñvedoù o tistruj ar bred.

N’eo ket ma vije dic’houzañvus hepken krennlavarioù an FNSEA met dañjerus int zoken evit ar re a zo lod e-barzh… »

Kemennadenn PIG Bzh 09/09/2019


Un tolpad all a zo raktreset e Brest d’ar sadorn 5 a viz Here 2019 etre 7eur ha 9e30, da vare 40 vet deiz ha bloaz Marc’had Bev Kerinou : mont e darempred gant : 06 72 52 17 51

Communiqué de presse

Que veut nous faire croire la FDSEA du Morbihan, dont les 18 «analyses» de glyphosate n’auraient montré aucune imprégnation ?

Les 650 analyses pratiquées par PIG BZH montrent des taux de glyphosate largement supérieurs, dépassant les 0,4 ng/ml, avec une  augmentation importante des taux de glyphosate quand les prélèvements sont effectués en période d’épandage de pesticides.

Le test Elisa du laboratoire allemand Biocheck, utilisé par les Pisseurs.sseuses Involontaires de Glyphosate en Bretagne (PIG BZH), a un seuil de détection de 0,075 ng/ml.
Le laboratoire allemand conforme aux normes européennes est tout à fait fiable et organisé pour effectuer de telles analyses dans le cadre d’un protocole clair et précis.

Qu’en est-il de celui utilisé pour les tests de la FDSEA 56 ?
Quelle garantie nous donne-telle sur la transparence de l’opération, sur le protocole utilisé, sur la durée de rétention des urines, sur le respect du conditionnement des échantillons et son financement de l’opération ? Aucune !

Renseignements pris, le seuil de détection de ce test ne serait que de 0,4 ng/ml, soit cinq fois plus élevé que celui utilisé pour les test de PIG BZH, soit surtout quatre fois la limite supérieure du taux autorisé dans l’eau potable.

Contrairement aussi à ce qui a été annoncé, les échantillons auraient été seulement prélevés à Vannes, l’analyse biologique aurait été réalisée au Centre de Biologie et de Recherche en Santé (CRBS) du CHU de Limoges.
La démarche n’aurait donc pas été aussi locale, ni aussi simple qu’annoncée à la presse…
La campagne de presse, mise en évidence par la parution simultanée d’articles spécialisés, bien informés des analyses morbihannaises et fustigeant la démarche citoyenne des pisseurs.sseuses breton.nes, illustre une opération savamment orchestrée et loin d’être aussi spontanée que voudrait le faire croire la FDSEA 56.

Que faut-il penser d’une organisation «syndicale» qui, plutôt que penser à protéger ses propres adhérents, premières victimes des pesticides avec les salariés de l’agroalimentaire, est toujours dans le déni et intimide, voire menace les élus de représailles s’ils étaient tentés de protéger les populations des territoires dont ils ont la charge ???

La FNSEA qui ne voit dans le mouvement citoyen actuel que «du populisme écologique» doit impérativement comprendre que les citoyens ont de plus en plus de conscience qu’ils paient trois fois le prix de leur alimentation :
– une première fois sur les marchés ou au supermarché,
– une seconde fois par leurs impôts pour financer la PAC et la dépollution,
– et désormais une troisième fois pour se soigner, étant donné l’explosion des maladies environnementales, notamment cancers et maladies neuro-dégénératives…

Le discours de la FNSEA est non seulement inacceptable mais dangereux pour ses propres adhérents(e)s.

Appel à Manif le 15 septembre à Pontivy

La Confédération Paysanne du Morbihan organise une manifestation le 15 septembre à Pontivy

–> contre les fermes-usines
–> contre le bétonnage des terres agricoles,
–> pour défendre l’agriculture paysanne, le climat et la biodiversité.

Nous sommes notamment mobilisés

–> contre le projet de ferme-usine des 120000 poulets à Langoëlan,
–> contre le projet de circuit automobile à Séglien
–> contre les projets de bétonnages de Lorient Agglo
et de Pontivy Communauté.

Nous voulons faire de ce moment un temps de convergence des luttes pour
que les décideurs cessent de soutenir l’agriculture industrielle et
l’artificialisation des sols et qu’ils mettent enfin en place des
politiques cohérentes pour l’agriculture paysanne.

Les questions autour des importations de soja, malheureusement d’actualité avec les feux en Amazonie et la déforestation, et autour de la sortie des pesticides, seront aussi au cœur de la mobilisation.

De nombreuses organisations soutiennent et relaient l’appel à mobilisation !

Voici le programme de la journée :
11h rassemblement à la Plaine à Pontivy
11h30-12h30 Prises de parole
13h Pique-nique
14h30 « Assemblée » de convergence des luttes

Vous trouverez l’affiche et le tract de la mobilisation en pièce jointe, pour diffusion ! N’hésitez pas également à contacter la conf’56 : nous pouvons vous envoyer es documents imprimés !

Merci et au plaisir de vous retrouver le 15 septembre !

Marine pour
La Conf 56

Tract – A diffuser sans modération !!!

Appel à manif le 15 septembre à Pontivy
Appel à manif – conf 56