Etat des lieux

Notre environnement est saturé de PESTICIDES de toutes sortes, dont le glyphosate est un marqueur qui se retrouve dans les urines.

Nous avons tous du glyphosate dans nos urines !!!

Au national

La campagne régionale BZH décline en Bretagne le mouvement citoyen national initié par les citoyens engagés ariégeois.

Voici la newsletter n°6 de la campagne nationale glyphosate, parue le 13 novembre 2018

Au régional

  • En Bretagne
    Des groupes locaux sont en cours de constitution, pour organiser, en Bretagne, des analyses d’urine recherchant le glyphosate.

Ces analyses doivent suivre un protocole précis pour être opposables en justice.

Et, en Bretagne, en ce début décembre, nous sommes déjà plus de 800 !!!

Carte des candidats aux analyses d’urine en Bretagne

Vous qui résidez en Bretagne, vous pouvez via ce blog, vous porter candidat(e) pour une analyse recherchant le glyphosate dans votre urine. Et porter plainte si vous le souhaitez.

Vous pouvez également organiser ou participer à l’organisation d’un groupe local de prélèvements dans votre entourage

Inscriptions aux analyses d’urine pour recherche de glyphosate (Bretagne)

Vous inscrire à la campagne via un formulaire anonymisé

  • N’oubliez pas de « soumettre » votre formulaire (bouton en bas du formulaire) pour qu’il soit enregistré et vous recevrez un email de confirmation.
  • Votre inscription sera matérialisée par une forme épingle sur la carte des PIGs si vous procédez à une analyse + plainte ou à une analyse seule, et par une forme de goutte si vous êtes référent local ou départemental. (mise à jour 3 fois par semaine)
  • Pour celles et ceux qui sont déjà inscrits via le tableur, il n’est pas nécessaire de recommencer l’inscription !

Parlez en autour de vous, à vos copains, à vos voisins, à vos collègues, à votre famille,  …

Nous contacter par email

En cliquant ici

 

  • Les bretons ont porté plainte : les Faucheurs Volontaires ont ouvert la voie
    Un premier groupe de 22 faucheurs qui a déjà procédé à des analyses d’urine – qui se sont toutes révélées largement positives – a porté plainte le 20 novembre devant les tribunaux de Quimper, Lorient et Saint Brieuc.
    les détails de la journée du 20 novembre
  • En Ariège

Les ariégeois ont commencé à porter plainte

  • En Allemagne
Le problème est international !

 

Au delà de nos frontières, mêmes constatations, 99,6 % des Allemands ont du glyphosate dans leurs urines !!!