Nouvelles découvertes et publication : POLLUANTS DANS LES PRODUITS BIO OU NON

COMMUNIQUÉ

POLLUANTS DANS LES PRODUITS NON BIO ET BIO :

NOUVELLES DÉCOUVERTES

Trente-cinq échantillons d’aliments équivalents biologiques et non biologiques ont été dosés pour leurs polluants, dont 800 pesticides. Les saucisses et les fromages ont été testés car ils proviennent d’animaux qui peuvent avoir une capacité de bioaccumulation. Puisqu’il a été démontré que les formulants de pesticides contiennent des résidus de pétrole, tels que des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) et des métaux, 24 HAP au total ont également été testés, et 11 métaux, à l’aide de méthodes accréditées. De façon surprenante, seuls quelques produits alimentaires contenaient des substances actives déclarées de pesticides au-dessus du seuil réglementaire de 10 μg/kg. Ce nouveau seuil n’est pas adapté à une véritable évaluation du risque puisque, par exemple, la testostérone sanguine chez l’homme est généralement inférieure à ce niveau, auquel la plupart des pesticides sont des perturbateurs endocriniens et nerveux. Des métaux ont été détectés dans tous les échantillons, avec plus de silicium dans les fromages non biologiques, mais 17 HAP ont été trouvés au maximum à des taux 6,8 fois plus élevés dans les saucisses non biologiques avec 3 substances cancérigènes par rapport aux produits biologiques ; cela fait une toxicité 6 606 fois plus élevée dans les produits non bio.

En raison de cette grande différence pour les HAP, et de leur toxicité cancérogène, endocrinienne et nerveuse généralement reconnue, nous proposons que ceux-ci puissent être considérés comme des marqueurs de pollution alimentaire chimique, éventuellement liés à la présence de nombreux pesticides en dessous du seuil réglementaire de détection qui a été anormalement élevé très récemment.

Recherche publiée par Seralini, Douzelet et Jungers

Cette recherche vient d’être publiée par le Pr. Seralini, Jérôme Douzelet, et Gérald Jungers dans la revue scientifique internationale : Food Nutr J 7: 238. DOI: 10.29011/2575-7091.100238. Lien ci-dessous.

 

POLLUTANTS IN NON-ORGANIC AND ORGANIC PRODUCTS:
NEW DISCOVERIES

Thirty-five organic and non-organic equivalent food samples were assayed for their pollutants, including 800 pesticides. Sausages and cheeses have been tested as they come from animals which may have the ability to bioaccumulate. Since pesticide formulants have been shown to contain petroleum residues, such as polycyclic aromatic hydrocarbons (PAHs) and metals, a total of 24 PAHs were also tested, and 11 metals, using accredited methods. Surprisingly, only a few food products contained declared pesticide active substances above the regulatory threshold of 10 μg/kg. This new threshold is not suitable for a real risk assessment since, for example, blood testosterone in humans is generally below this level, at which most pesticides are endocrine and nerve disruptors. Metals were detected in all samples, with more silicon in non-organic cheeses, but a maximum of 17 PAHs was found at 6.8 times higher levels in non-organic sausages with 3 carcinogens compared to organic products; this makes a toxicity 6,606 times higher in non-organic products.

Because of this large difference for PAHs, and their generally recognized carcinogenic, endocrine, and nervous toxicity, we propose that these can be considered as markers of chemical food pollution, possibly related to the presence of many pesticides below the regulatory detection threshold, which has been abnormally elevated very recently.

This research has just been published by Pr. Seralini, Jérôme Douzelet, and Gérald Jungers in the international scientific journal: Food Nutr J 7: 238. DOI: 10.29011/2575-7091.100238

Lien de la publication

Link :
https://www.gavinpublishers.com/article/view/detection-of-pollutants-in-organic-and-non-organic-food-are-pahs-coming-from-pesticides

Télécharger la publication :
PR FOOD POLLUTION PAH 032022

 

Notre camarade LIBRE FLOT est toujours en grève de la faim, depuis le 27 février

COMMENT SOUTENIR LIBRE FLOT EN GREVE DE LA FAIM DEPUIS LE 27 FEVRIER ?

-> ORGANISER DES RASSEMBLEMENTS DE SOUTIEN PAR CHEZ VOUS!

-> FAIRE DES COLLAGES, TRACTAGE, STICKERS!

Affiche et stickers ci-joints, le tract est téléchargeable ici : http://soutien812.blackblogs.org/2022/03/17/liberez-libre-flot-tracts-affiches-stickers/

-> ECRIRE OU SIGNER DES COMMUNIQUES DE SOUTIEN!

Voir celui écrit par Solidaires : https://solidaires.org/Emprisonne-en-France-pour-avoir-combattu-Daesh-au-Kurdistan-Florian-Libre-Flot)

-> PARTAGER SUR LES RESEAUX SOCIAUX UN MAX!

Pages Facebook : Soutien812-Rennes et Comité francilien de soutien aux inculpé.es du 8 décembre

-> INTERPELLEZ JOURNALISTES, COLLECTIFS MILITANTS, ORGANISATIONS DE DROITS HUMAINS, etc.

-> LIRE ET DIFFUSER LES LETTRES DE LIBRE FLOT!

Toutes disponibles sur https://soutien812.net et https://soutienauxinculpeesdu8decembre.noblogs.org

Article paru sur Reporterre.net

https://reporterre.net/Antiterrorisme-en-greve-de-la-faim-il-demande-a-se-defendre-dans-la-dignite

LIBERTE POUR LIBRE FLOT!

STOP A LA TORTURE CARCERALE!

ABOLITION DU QUARTIER D’ISOLEMENT!

Faucheurs Volontaires : 3 procès à suivre …

L’agenda des Faucheurs.euses volontaires est chargé : 3 procès sont prévus dans les jours prochains : 2 à Toulouse et 1 à Guingamp

https://faucheurs-volontaires.fr/agenda.htm

Toulouse, le 22 Mars à 08:30

Palais de Justice, 2 Allée Jules Guesde, Toulouse

Relaxés le 1er juin 2021 par le tribunal de Foix, 21 FV sont en convoqués en appel pour peinturlurage de bidons de glyphosate

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Toulouse, le 30 Mars à 12:00

Tribunal judiciaire de Toulouse, 3 allée Jules Guesde / métro-tram: palais de justice
Dans la nuit du 16 au 17 août 2017, 63 Faucheuses et Faucheurs Volontaires d’OGM ont fauché 5 parcelles de Tournesols non loin de Gardouch (31). Ils ont revendiqué leur action et la liste des participants a été remise aux autorités. 3 d’entre eux passent en procès, après 3 reports, au tribunal de Toulouse.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Guingamp, le 08 Avril à 08:30

Tribunal correctionnel de Guingamp, 38 place du Centre
Acharnement judiciaire visant le fichage des opposants à l’agrobusiness mortifère Breton
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

« Un printemps maraîchin contre les méga-bassines » : mobilisation du 25 au 27 mars à Mauzé sur le Mignon

Alors que le gouvernement semble vouloir pousser à fond tous les projets de méga-stockage d’eau en France et suite au Varenne de l’eau, co-piloté par la FNSEA et les agro-industriels,
Alors que la société anonyme des Deux-Sèvres se targue du remplissage d’une première bassine à Mauzé-sur-le-Mignon, dans un contexte de grave déficit hydrique des nappes phréatiques et des rivières ;
Alors que la même société anonyme annonce pouvoir démarrer trois nouvelles méga-bassines (Priaires, Epannes et Sainte Soline) ;
Alors qu’en réponse, des débâchages de bassines se multiplient en Poitou-Charentes ;

La mobilisation des militant.e.s se renforce :

« L’Etat reste sourd à nos appels

Puisqu’ils continuent à détruire

On continue de résister

Stop aux méga-bassines

Stop au pillage de l’eau

Stop à l’agro-industrie écocidaire

Stop à la destruction du vivant

Stop à la destruction des paysan.ne.s

Soulevons nous autant que nécessaire ! »

Surveillance militaire des militants

Et alors que ce 18 mars, des militants de Bassines Non Merci ont découvert du matériel de surveillance militaire en face de la maison du père du porte-parole de Bassines Non Merci, un des lieux de réunion du collectif...

Domiciles sous surveillance et sans doute sur écoute !!!

https://www.ouest-france.fr/nouvelle-aquitaine/magne-79460/espionnage-des-anti-bassines-a-sevreau-l-etat-ne-fait-que-souffler-sur-les-braises-a76cac64-a6b9-11ec-a080-31bcc9ed3b92

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/deux-sevres-des-cameras-de-surveillance-retrouvees-pres-du-domicile-d-un-militant-anti-bassine-1647684352

« Comme ça, la préfète est branchée sur télé loutres ! »
Julien Le Guet, collectif Bassines Non Merci

Ouverture d’une enquête :
https://www.ouest-france.fr/nouvelle-aquitaine/niort-79000/surveillance-de-militants-ecologistes-l-ouverture-immediate-d-une-enquete-demandee-3976ea4a-a875-11ec-8600-a16fb2899d5d

https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/deux-sevres/niort/julien-le-guet-leader-du-mouvement-bassines-non-merci-espionne-par-une-camera-de-surveillance-2503959.html

Soyons en nombre le week-end prochain pour marquer notre unité face à ces projets.

No bassaran, et à très vite dans le Marais Poitevin !

Toutes les infos sur le site des Soulèvements de la Terre

Retrouvez toutes les infos, programme détaillé du week end et la liste des bus organisés pour la manif sur le site des Soulèvements de la Terre : https://lessoulevementsdelaterre.org/blog/un-printemps-maraichin-contre-les-megabassines

 

Bus au départ de Bretagne :

Bus de Nantes

Départ de Nantes (Pl. Pirmil, 44200 Nantes et Decathlon Nantes Vertou – Rue des Grands Châtaigniers, 44120 Vertou, lieux à confirmer) samedi 26 mars à 9h. Retour de la Rochénard samedi 26 mars à 21h

Bus de Rennes

Départ de Rennes samedi 26 mars à 8h (Parc-Relais Villejean Université 2 Rue d’Alsace, lieu à confirmer), 35000 Rennes. Retour de la Rochénard samedi 26 mars à 23h

Billetterie Grand Ouest aux départs de Rouen, Nantes et Rennes : https://www.helloasso.com/associations/confederation-paysanne-nationale/evenements/printemps-maraichin-contre-les-mega-bassines-grand-ouest-pays-de-loire-normandie-bretagne

Bus de Vannes

Départ samedi 26 mars 7h place de la libération à Vannes, 7h15 arrêt parking du magasin Leroy Merlin de Séné, 7h30 arrêt au parking de covoiturage de Muzillac. Retour prévu vers 22h

Contact pour s’inscrire : Catherine 06 63 33 06 22

 

19 mars : action du collectif Bretagne Contre les Fermes Usines

« Le système agro-industriel hors sol va droit dans le mur, nous le mettons à terre. »

Le collectif Bretagne contre les fermes usines, dont la “charte pour l’abandon des fermes usines” est reconnue par une cinquantaine d’organisations, personnalités et paysan.ne.s en Bretagne (dont PIG BZH) a symbolisé ce message par la construction d’un mur en travers des voies de l’agro- industrie.

Action conduite le 19 mars 2022 pour bloquer à Noyal Pontivy, le train d’acheminement des céréales à l’usine Sanders

Communiqué de presse de BCLFU

https://bretagne-contre-les-fermes-usines.fr/communique-de-presse-bretagne-contre-les-fermes-usines-action-du-19-mars/

Lettre ouverte du collectif – 20 mars

https://bretagne-contre-les-fermes-usines.fr/lagro-industrie-une-machine-a-gaspiller-la-nourriture/

Revue de presse – action du 19 mars

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/agro-industrie-un-train-de-cereales-arrete-par-des-manifestants-en-bretagne_5029461.html

https://www.ouest-france.fr/bretagne/centre-bretagne-des-activistes-bloquent-et-vident-un-train-de-cereales-pres-d-une-usine-sanders-4956d89e-a767-11ec-95bd-846f9f6707ea

https://www.letelegramme.fr/morbihan/pontivy/dans-le-morbihan-des-activistes-erigent-un-mur-de-parpaings-pour-bloquer-un-train-19-03-2022-12951473.php

https://www.sudouest.fr/economie/agriculture/agriculture-un-train-de-cereales-arrete-par-des-manifestants-en-bretagne-10215275.php

https://www.rtbf.be/article/france-un-train-de-cereales-arrete-par-des-manifestants-en-bretagne-10958414

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/morbihan/pontivy/des-tonnes-de-ble-videes-sur-la-voie-ferree-de-pontivy-l-action-militante-irrite-2505439.html

https://www.lemonde.fr/economie/article/2022/03/20/morbihan-plusieurs-plaintes-apres-le-blocage-d-un-train-pour-l-alimentation-animale_6118371_3234.html

https://www.la-croix.com/Agro-industrie-plusieurs-plaintes-blocage-Morbihan-train-alimentation-animale-2022-03-20-1301206045

https://rmc.bfmtv.com/actualites/economie/1500-tonnes-de-cereales-detruites-par-des-activistes-la-presidente-de-la-fnsea-denonce-l-eco-terrorisme_AV-202203210050.html?utm_source=upday&utm_medium=referral

Communiqué de presse BCLFU : Ukraine et productivisme agricole

Communiqué de presse Conséquence de la guerre en Ukraine: le productivisme agricole est le problème, pas la solution.

Info : la charte pour l’abandon des fermes-usines

La Charte pour l’abandon des fermes-usines

Et pour conclure : BRAVO !!!

Le glyphosate est toxique pour les fonctions de reproduction (étude INRAE)

Publié le 9 mars 2022 sur le site de l’INRAE

Le glyphosate perturbe les fonctions de reproduction animale et humaine

« Le glyphosate (G), également connu sous le nom de N-(phosphonométhyl)glycine, est l’ingrédient actif déclaré pour les herbicides de la famille baptisée GBH (herbicides à base de glyphosate) et qui sont largement utilisés dans l’agriculture conventionnelle (tels que le Roundup).
Le glyphosate est toujours utilisé en mélange avec d’autres substances.
Une synthèse bibliographique a été réalisée à partir des travaux scientifiques portant sur les mécanismes d’action du glyphosate et des herbicides à base de glyphosate sur la fertilité mâle et femelle chez les animaux modèles et les humains.
Au cours des dernières décennies, les chercheurs ont montré, en utilisant divers modèles animaux, que les GBH sont des perturbateurs endocriniens des fonctions de reproduction. »

Suite sur le site de l’INRAE

Références

Mobilisation nationale le 5 mars : bye bye Bayer, ciao Monsanto !

 

Actions menées dans le cadre des Soulèvements de la Terre

Suivi des actions bye bye Bayer ciao Monsanto

En direct sur

Radiocanut.org : https://radiocanut.org/

Sur Rebellyon.info : https://rebellyon.info/Bye-bye-Bayer-Ciao-Monsanto-23753

Compte rendu des actions bye bye Bayer ciao Monsanto

Sur le site de rebellyon.info, excellent !
https://rebellyon.info/Retour-en-images-et-en-sons-sur-la-23762

Action Faucheurs Volontaires sur le site Bayer de Villefranche-Limas

5 mars 2022 à Villefranche-Limas

Communiqué des Soulèvements de la Terre

Le site de Bayer-Monsanto de Limas-Villefranche est pris d’assault par des centaines de personnes.

Des centaines de personnes ont décidé de prendre de l’avance sur la manifestation annoncé à 14h cet après-midi devant le siège national de Bayer-Monsanto.

Une centaine de faucheurs volontaires se sont d’abord posté·es devant l’entrée du site Seveso Bayer-Monsanto de Lima à Villefranche-sur-Saône. Plusieurs centaines de manifestant·es en combinaison blanche les ont rejoint depuis différentes directions et font tomber les grilles du site pour s’y introduire. Cette nuit la Préfecture avait pourtant pris un arrêté interdisant toute manifestation dans les secteurs des différents sites de Monsanto-Bayer dans la région. Des effectifs de police ont été déployé tôt ce matin partout autour du site et dans les alentours. Ils envoient à présent des lacrymogènes et font des tirs de flashball autour du site Seveso sur les manifestant.es. Ceux-ci avaient annoncé vouloir mettre Bayer-Monsanto dehors, ils sont entrés en action et encerclent le site de diverses manières. D’autres cortèges sont sur les rails de la voie ferrée longeant le sit, érigee ou défilent dans le centre ville avec beaucoup de signes de soutien des habitant.es de Villefranche. La production du site est ce matin à l’arrêt !

Le site de cet multinationale écocidaire ciblé ce matin produit 35000 tonnes par an de pesticides et fongicides prêt a empoisonner la terre. Chaque semaine 150 camions chargés partent pour l’europe entiere deverser leur poudres mortiféres dans les sols.

Hier, le site chimique Seveso de BASF (69) à Genay avait déjà paralysé par les Faucheurs Volontaires qui s’y était introduit et y avait trouvé, entre autre, des insecticides interdits et nocifs aux abeilles.

Rassemblés dans les soulèvements de la Terre, faucheurs volontaires, syndicalistes paysans, jeunesse climatique, féministes et zadistes appellent toujours à se rassembler aussi place Valmy à 14h à côté du siège national de Bayer-Monsanto pour signifier directement à une des multinationales les plus notoirement toxiques de la planète qu’il est grand temps qu’elle disparaisse.

Depuis plusieurs semaines une campagne d’action contre Bayer-Monsanto a été lancée à l’échelle nationale sous le mot d’ordre « Bye Bye Bayer – Ciao Monsanto » ( https://lessoulevementsdelaterre.org/blog/ciaomonsanto ) ainsi qu’un ultimatum (https://lessoulevementsdelaterre.org/blog/assieger-bayer-monsanto-lyon)

Dans la presse : occupation de Bayer Monsanto à Villefranche

https://rebellyon.info/Blocage-et-tentatives-d-intrusion-dans-le-23759

https://www.leprogres.fr/economie/2022/03/05/manifestation-contre-bayer-monsanto-entre-300-et-400-militants-a-villefranche-ce-matin

 

Action à l’usine Bayer Monsanto de Trèbes

5 mars 2022, dans le cadre de l’appel national des Soulèvements de la Terre, des militants se sont rassemblés ce matin à Trèbes (Aude), face à l’usine Bayer-Monsanto.
Objectif : dénoncer les pratiques du groupe d’agrochimie, notamment la production d’aliments génétiquement modifiés.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/aude/carcassonne/trebes-des-militants-ecologistes-de-quatre-associations-face-a-l-usine-bayer-monsanto-2485021.html

Presse

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/rhone/bye-bye-bayer-ciao-monsanto-les-opposants-ecologistes-au-geant-de-la-chimie-organisent-plusieurs-actions-simultanees-dans-le-rhone-2485012.html

https://www.huffingtonpost.fr/entry/lyon-apres-une-manif-contre-bayer-monsanto-le-prefet-denonce-des-drapeaux-francais-brules_fr_6223b36fe4b0bd1df76c9a6b

Soulèvements de la Terre à Lyon : foisonnement d’actions contre Bayer-Monsanto

 

Les Faucheurs Volontaires paralysent le site chimique BASF à Genay (69)

Communiqué de presse des Faucheurs et Faucheuses Volontaires

https://faucheurs-volontaires.fr/

Revue de presse

https://www.leprogres.fr/environnement/2022/03/04/80-faucheurs-volontaires-occupent-le-site-de-l-entreprise-basf-a-genay

https://www.leprogres.fr/faits-divers-justice/2022/03/05/pourquoi-l-usine-chimique-basf-de-genay-a-ete-envahie-par-les-faucheurs-volontaires

https://theworldnews.net/fr-news/rhone-des-faucheurs-volontaires-s-introduisent-sur-le-site-sensible-basf-de-genay

https://actu.fr/auvergne-rhone-alpes/genay_69278/lyon-helicoptere-gendarmes-en-nombre-action-choc-de-militants-dans-une-usine-chimique-a-risque_49162866.html

https://www.lyonmag.com/article/121465/pres-de-lyon-des-dizaines-de-manifestants-investissent-un-site-classe-seveso

Le site chimique de BASF à Genay a été paralysé vendredi par les Faucheurs Volontaires durant plusieurs heures

https://rebellyon.info/Le-site-chimique-de-BASF-a-Genay-a-ete-23758

Violence d’État : LIBRE FLOT EN GRÈVE DE LA FAIM

Nous avons rencontré des membres de ce collectif à plusieurs reprises, et échangé avec elles et eux lors des 20 jours contre les violences d’Etat – Rennes – octobre 2021

Voici leur communiqué aujourd’hui :

Aujourd’hui, cela fait plus d’un an que notre ami Libre Flot est placé à l’isolement, illégalement.

Les recours juridiques sont épuisés, il a décidé de reprendre sa vie en main par une grève de la faim.

Voici SA DÉCLARATION :

https://soutien812.blackblogs.org/2022/02/27/pourquoi-je-fais-la-greve-de-la-faim-libre-flot/

« Cela fait plus de 14 mois que la DGSI m’a expliqué que je n’étais pas
arrêté pour ce qu’elle voulait me faire croire, à savoir mon engagement
auprès des forces kurdes contre Daech au Rojava.

Cela fait plus de 14 mois que rien ne valide la thèse élaborée de toutes
pièces par la DGSI alors même que pendant au moins 10 mois j’ai été
suivi, tracé, sous écoute 24 heures sur 24 dans mon véhicule, mon lieu
de vie, espionné jusque dans mon lit.

Cela fait plus de 14 mois que je comprends que ce sont mes opinions politiques et ma participation aux forces kurdes des YPG dans la lutte
contre Daech qu’on essaie de criminaliser.

Cela fait plus de 14 mois qu’on reproche une association de malfaiteurs à 7 personnes qui ne se connaissent pas toutes les unes les autres.

Cela fait plus de 14 mois à répondre aux questions d’un juge d’instruction utilisant les mêmes techniques tortueuses que la DGSI : la manipulation, la décontextualisation, l’omission et l’invention de propos et de faits afin de tenter d’influencer les réponses.

Cela fait plus de 14 mois que je subis les provocations de ce même juge
d’instruction qui, alors que je croupis dans les geôles de la République, se permet de me dire que cette affaire lui fait perdre son temps dans la lutte contre le terrorisme. Pire encore, il se permet la plus inacceptable des insultes en se référant aux barbares de l’État islamique comme étant mes« amis de chez Daech ». Bien que verbal, cela reste un acte inouï de violence. C’est inadmissible que ce juge s’octroie le droit de m’injurier au plus haut point, tente de me salir, et crache ainsi sur la mémoire de mes amis et camarades kurdes, arabes, assyrien.ne.s, turkmènes, arménien.ne.s, turc.que.s et internationaux.les tombé.es dans la lutte contre cette organisation.
J’en reste encore aujourd’hui scandalisé.

Cela fait plus de 14 mois d’une instruction partiale où contrairement à
son rôle le juge d’instruction instruit uniquement à charge et jamais à décharge. Il ne prend pas en considération ce qui sort du scénario préétabli et ne sert qu’à valider une personnalité factice façonnée de A à Z par la DGSI, qui loin de me représenter ne reflète que les fantasmes paranoïaques de cette police politique. Ainsi, je suis sans cesse présenté comme « leader charismatique » alors même que tout mode de fonctionnement non horizontal est contraire à mes valeurs égalitaires.

Cela fait plus de 14 mois que sans jugement on m’impose la détention dite provisoire que je subis dans les plus terribles conditions possibles : le régime d’isolement (voir les lettres de mars 2021 et juin 2021) considéré comme de la « torture blanche » et un traitement inhumain ou dégradant par plusieurs instances des droits humains.

Cela fait plus de 14 mois que je suis enterré vivant dans une solitude infernale et permanente sans avoir personne à qui parler, à juste pouvoir contempler le délabrement de mes capacités intellectuelles et la dégradation de mon état physique et ce, sans avoir accès à un suivi
psychologique.

*

Après avoir sous des airs faussement neutres fourni à l’administration pénitentiaire des arguments fallacieux pour s’assurer de mon maintien à l’isolement, le juge d’instruction demande le rejet de ma demande de mise en liberté, tout comme le parquet national antiterroriste. Pour ce faire, ils reprennent presque en copier / coller le rapport de la DGSI du 7 février 2020, base de toute cette affaire dont nous ne savons pas d’où viennent les informations et dont la véracité n’a pas été démontrée. On est en droit de se demander à quoi ont servi les écoutes, les surveillances, les sonorisations et ces deux ans d’enquête judiciaire et d’instruction puisque sont occultés les faits qui démontrent la construction mensongère de la DGSI.

Le parquet national antiterroriste et le juge d’instruction n’ont de cesse d’essayer d’instiller la confusion et de créer l’amalgame avec des terroristes islamistes alors même qu’ils savent pertinemment que j’ai combattu contre l’État islamique, notamment lors de la libération de Raqqa, où avaient été planifiés les attentats du 13 novembre.

Le juge d’instruction prétend craindre que j’informerais des personnes imaginaires de ma situation alors que celle-ci est publique notamment
parce que la DGSI ou le PNAT eux-mêmes ont fait fuiter l’information dès
le premier jour. Il prétend ainsi empêcher toute pression sur les témoins, les victimes et leurs familles alors même qu’il n’y a ni témoin, ni victime puisqu’il n’y a aucun acte. C’est ubuesque. Est aussi évoquée sa crainte d’une concertation entre coinculpé.es et complices même si toutes et tous les coinculpé.es ont été mis.es en liberté, qu’il n’a plus interrogé personne d’autre que moi depuis octobre 2021, et que j’ai attendu patiemment qu’il ait fini de m’interroger pour déposer cette demande de mise en liberté.

Il aurait pu être comique dans d’autres circonstances de constater l’utilisation à charge de faits anodins comme : jouir de mon droit à circuler librement en France et en Europe, de mon mode de vie, de mes opinions politiques, de mes pratiques sportives, de mes goûts pour le rap engagé ou les musiques kurdes.

Le juge d’instruction s’en prend à ma mère en la désignant comme n’étant
pas une garantie valable pour la simple raison qu’elle n’a pas empêché son fils âgé de 33 ans à l’époque de rejoindre les forces kurdes des YPG dans la lutte contre Daech. Encore une fois, c’est ma participation dans ce conflit qu’on criminalise. Il lui reproche également l’utilisation d’applications cryptées (WhatsApp, Signal, Télégram…) comme le font des millions de personnes en France. Enfin, il dénigre tout d’un bloc toutes les autres options de garanties (travail, hébergement…) sans rien avoir à leur reprocher alors même que les personnels du SPIP dont c’est le métier ont rendu un avis favorable.

*

Comment alors comprendre qu’après avoir ordonné ces enquêtes de faisabilité signifiant la possibilité de me remettre en liberté avec bracelet électronique, le juge des libertés et de la détention malgré le rendu refuse ensuite de la mettre en place ? Nous sommes nombreux et nombreuses à constater que dans toute cette affaire la « justice » viole ses propres lois et est soumise à l’agenda politique de la DGSI.

J’ai récemment appris de la bouche même du directeur des détentions de
la maison d’arrêt des Yvelines (Bois d’Arcy), que je remercie pour sa franchise, que mon placement et mon maintien à l’isolement étaient décidés depuis le premier jour par des personnes très haut placées et que quoi je dise ou que lui-même dise ou fasse, rien n’y ferait, que cela le dépasse, le dossier ne sera même pas lu et je resterai au quartier  ’isolement et que de toute façon rien ne pourrait changer avant les élections présidentielles.

*

Puisque l’on cherche à criminaliser les militants et militantes ayant lutté avec les Kurdes contre Daech,

Puisque l’on utilise la détention soi-disant provisoire dans le but de punir des opinions politiques,

Puisque cette histoire n’existe qu’à des fins de manipulation politique,

Puisqu’aujourd’hui on ne me laisse comme perspective que la lente
destruction de mon être,

Je me déclare en grève de la faim depuis le dimanche 27 février 2022 à 18 heures, je ne réclame à l’heure actuelle que ma mise en liberté en attendant de démontrer le côté calomnieux de cette honteuse accusation.

Libre Flot.
 »

Le texte du Comité de Soutien Rennais aux inculpés du 8/12 :

NOTRE TEXTE DE SOUTIEN:

 »
La solidarité est la condition vitale qui nous unit dans les luttes.
Je remercie les amis et camarades qui se sont montrés solidaires.
Je remercie tous les progressistes pour leur soutien, qui n’était pas un
soutien à une seule personne, mais un moment de lutte contre un pouvoir
inhumain » Déclaration de Dimitris Koufontinas après 66 jours de grève de
la faim
(http://blogyy.net/2019/05/24/dimitris-koufontinas-arrete-sa-greve-de-la-faim/)

Que vaut un mouvement social qui ne supporte pas ses prisonnier.ères ?
Une fois passé les barreaux de la répression, ne sommes-nous plus du même camp ?

L’imaginaire policier a réussit depuis le 8 décembre, à faire croire que cette opération antiterroriste était légitime et que les camarades emprisonnés représentaient une quelconque « menace ».
Nous avons dénoncé, protesté, démêlé, appelé à soutenir, témoigné, etc.

Nous avons vu les moyens de l’antiterrorisme s’expérimenter massivement
depuis 2015.
Et la plus grosse « critique » de la gauche de ce moment était, comme toujours, de quémander plus de moyens pour ces services de police militaire extra-légale.
Aujourd’hui l’avant-garde policière s’exprime chaque semaine dans les médias alors que la parole des camarades inculpé.es y est méprisée.

Notre ami aujourd’hui, par sa grève de la faim
(http://soutien812.blackblogs.org/2022/02/27/pourquoi-je-fais-la-greve-de-la-faim-libre-flot/)
reprend en main son destin et une fois de plus met sa vie en jeu contre
le fascisme.
Cette fois-ci, non plus contre Daesh mais contre la justice d’un Etat policier. Libre Flot est de ces libertaires voyageur qui rêvent d’autonomie, qui foule de ses pieds et de son coeur les montagnes et leurs histoires.
Son mode de vie lui permettait d’aller là où les besoins s’en faisaient sentir. En dehors du Rojava (dont nous avons déjà parlé), il a passé plusieurs mois à Calais pour soutenir les exilé.es, il leur donnait notamment des cours de français (et le plaisir des jeux de mots!).
A Toulouse aussi, il aimait faire des squats des lieux ouverts et émancipateurs sur le modèle de centres sociaux autogérés.
Lors du premier confinement à Toulouse, il participait à des collectes
et distributions gratuites de nourriture.
Que faisait la DGSI à ce moment?
Elle fichait les lieux (ainsi que les militants s’y trouvant) dans lesquels il se déplaçait: épicerie solidaire, La Chapelle, le Pumbat’, etc.
Plus d’une centaine de téléphones fichés par ISMI Catching
à ce moment, qui sont désormais disponibles à tous les services de
renseignement.

Le juge d’instruction en charge de l’affaire (et ses deux co-juges),
utilisent son placement à l’isolement pour l’empêcher de se défendre.
Le juge lui assène des questions/accusations d’une demi page alors qu’il
n’arrive plus à se concentrer et à formuler correctement des phrases
(symptomes connus et documentés de l’isolement carcéral).

Dans un contexte où vos propos ont été traqués pendant des mois,
sélectionnés, décontextualisés et criminalisés; se défendre de telles
accusations tordues requiert une grande aisance d’argumentation,
d’éloquence et de réthorique. Chaque « incohérence » vous condamne, chaque « hésitation » vous enlève tout crédit, chaque « silence » vous accuse.

Dans un cadre juridique où des PRESOMPTIONS DE CULPABILITE font office de preuves, infliger consciemment ce type de souffrances psychologiques à un PREVENU revient à obtenir des aveux sous la torture.

C’est sur ce mécanisme que le gouvernement, la DGSI, le juge d’instruction, la chambre d’instruction et le parquet antiterroriste veulent faire condamner les 7 inculpé.es.

Là où la Russie utilise la torture brute pour obtenir des aveux, la France utilise une panoplie de violences pénitenciaires et judiciaires qui sont reconnues comme « torture blanche ».

Son isolement a été reconduit illégalement depuis plus d’un an, et ces
prochains jours, c’est encore Dupont-Moretti qui aura le marteau dans la
main.

Il n’est pas seul dans sa lutte pour la dignité, au CRA de Vincennes,
une soixantaine de personnes sont aussi en grève de la faim depuis
plusieurs jours!
(https://abaslescra.noblogs.org/au-cra-de-vincennes-les-retenus-du-batiment-2-en-greve-de-la-faim/)

Cette situation est intenable, il faut mettre fin au délire sécuritaire.

Ami.es, Camarades, soutenons-les par tous les moyens!

-> Nous serons à Paris le 19 mars pour la Journée Internationale contre
les violences d’Etat (policières, judiciaires et pénitenciaires) et le
racisme systémique. (https://fb.me/e/3MsWsMGHY)

-> Le 29 mai, organisons-nous pour la Journée Nationale contre les
Violences Pénitenciaires.

-> Des visuels pour affiches et stickers sont disponibles sur notre blog
(https://soutien812.blackblogs.org/affiches-stickers/)

-> Participez à l’action postale contre l’isolement carcéral
(https://soutien812.blackblogs.org/2021/11/27/parlons-justice/)

Cagnotte de soutien pour les frais de justice

https://www.cotizup.com/soutien-8-12

Coordonnées pour soutien

retrouvez-nous sur : soutien812.net

sur notre liste mail : écrire à
comiterennes8decembre-subscribe@lists.riseup.net

https://soutien812.blackblogs.org/

Fb :
www.facebook.com/Comité-de-soutien-rennais-aux-inculpées-du-8-décembre-101138728633495