Roundup : Initiative Citoyenne Européenne

15 ans supplémentaires d’épandage de Roundup dans l’UE ?

 

Newsletter de Monsanto International Tribunal

« Dans cette newsletter: la saga du glyphosate dans l’Union Européene et aux États-Unis, et l’initiative Citoyenne Européenne Sauvons les abeilles et les agriculteurs.

Nous avons besoin de votre aide pour empêcher Bayer Monsanto & co de nous empoisonner, ainsi que notre environnement. L’autorisation du glyphosate dans l’UE expire en 2022. Le Glyphosate Renewal Group — une coalition d’industriels menée par Bayer Monsanto — a demandé un renouvellement pour 15 ans. En juin, une commission de 4pays de l’UE a envoyé son rapport pour l’évaluation. Conclusion : feu vert ! Elle ne voit ni problème ni signe montrant que le glyphosate peut causer le cancer. Ce système de (non) contrôle de pesticides est très problématique. Il donne un faux sentiment de sécurité, comme l’expose très clairement l’article détaillé dans cette newsletter. »

https://fr.monsantotribunal.org/main.php?obj_id=806790043

ACTION : Initiative Citoyenne Européenne

A signer si vous ne l’avez pas encore déjà fait …
http://www.savebeesandfarmers.eu/

Puis demandez à vos proches et à vos connaissances de faire de même. Parlez à vos contacts, envoyez-leur un email, partagez la pétition sur les réseaux sociaux. Demandez aux organisations de contacter leurs soutiens. Ensemble seulement, nous pouvons renverser la balance contre les pesticides. De nombreuses signatures supplémentaires doivent être collectées avant fin septembre. Nous devons gagner cette bataille, car il s’agit de la première étape pour mettre fin au glyphosate et aux autres pesticides.

Défendez cette cause et ne craignez pas de donner vos coordonnées : elles ne sont pas demandées par l’organisation, mais par les autorités pour vérifier la validité des votes à l’aide d’un échantillon. Ces informations personnelles ne sont pas destinées à être conservées.

 

 

Glyphosate : sortie de « Toxic Legacy » du Dr Stéphanie Seneff

Annoncé depuis quelques mois déjà, le livre « Toxic Legacy » du Dr Stéphanie Seneff vient de sortir début juillet.

Une avalanche de preuves sur la toxicité du glyphosate !!!

Toxic Legacy - Dr Stephanie Seneff

How the Weedkiller Glyphosate is Destroying Our Health

Une scientifique du MIT présente des preuves de plus en plus nombreuses que l’ingrédient actif du désherbant le plus utilisé au monde contribue à la montée en flèche des maladies chroniques.

Le glyphosate est l’ingrédient actif du Roundup, le désherbant le plus utilisé dans le monde. Près de 300 millions de livres d’herbicide à base de glyphosate sont pulvérisées sur les fermes – et les aliments – chaque année.

Les entreprises agrochimiques affirment que le glyphosate est sans danger pour les humains, les animaux et l’environnement.
Mais les recherches scientifiques émergentes sur la perturbation mortelle du microbiome intestinal par le glyphosate, son effet paralysant sur la synthèse des protéines et son impact sur la capacité de l’organisme à utiliser et transporter le soufre – sans parler de plusieurs affaires judiciaires marquantes – racontent une histoire très différente.

Les preuves irréfutables de la toxicité du Glyphosate

Dans Toxic Legacy, la chercheuse Stephanie Seneff, PhD, présente des preuves irréfutables fondées sur d’innombrables études publiées et évaluées par des pairs, le tout dans un langage franc, éclairant et toujours accessible.

Tout au long de Toxic Legacy, les lecteurs découvriront :

  • La nature toxique unique du glyphosate
  • Comment le glyphosate perturbe le microbiome, entraînant une dysbiose intestinale, l’auto-immunité, la neurodégénérescence, etc.
  • Pourquoi nous assistons à une augmentation de la stéatose hépatique non alcoolique, de l’infertilité, de la dépression et de l’anxiété ?
  • Le rôle du glyphosate dans la dégradation des sols, la contamination de l’eau et les menaces qui pèsent sur la faune et la biodiversité.
  • Des conseils nutritionnels importants pour les consommateurs consciencieux qui veulent éviter les aliments contaminés par le glyphosate et améliorer leur santé.

Comme Rachel Carson l’a fait avec le DDT dans les années 1960, Stephanie Seneff tire la sonnette d’alarme sur le glyphosate, en vous donnant des conseils sur des changements simples et puissants que vous pouvez faire dès maintenant et des informations essentielles dont vous avez besoin pour protéger votre santé, celle de votre famille et la planète dont nous dépendons tous.

Critiques et éloges

« Toxic Legacy est un ouvrage audacieux et héroïque qui révèle comment la science la plus respectée aujourd’hui confirme la menace existentielle que représente l’herbicide glyphosate.
Le Dr Seneff défend courageusement sa position face à l’opposition apparemment insurmontable de l’industrie à chaque tournant.
Et pour cela, nous lui devons une gratitude incalculable.
Toxic Legacy sera au même niveau que Silent Spring de Rachel Carson, non seulement en définissant la menace omniprésente qui pèse sur nous et les générations futures, mais aussi et surtout en expliquant ce que nous pouvons faire dès maintenant pour changer notre destin.
Sans aucun doute, l’un des livres les plus importants de notre époque » – David Perlmutter, MD, auteur du best-seller n°1 du New York Times, Grain Brain et Brain Wash.

« Urgent et révélateur, ce livre est un cri d’alarme clair et net » – The Boston Globe

« Un livre qui change la donne et que nous serions fous d’ignorer » –Kirkus Reviews (étoilé)

À propos de Stéphanie Seneff

Stephanie Seneff est chercheuse scientifique senior au laboratoire d’informatique et d’intelligence artificielle du MIT.
Elle est titulaire d’une licence en biologie avec une mineure en alimentation et nutrition, d’une maîtrise, d’un diplôme d’ingénieur et d’un doctorat en génie électrique et informatique, tous obtenus au MIT.
Pendant la majeure partie de sa carrière au MIT, elle a été impliquée dans le développement de technologies permettant la communication naturelle entre l’homme et l’ordinateur par le biais du langage parlé.
Depuis 2010, le Dr Seneff a orienté ses recherches vers les effets des médicaments, des produits chimiques toxiques et de l’alimentation sur la santé et les maladies humaines.
Elle a écrit et donné de nombreuses conférences pour exposer son point de vue sur ces sujets.
Elle est l’auteur de plus de trois douzaines d’articles de journaux évalués par des pairs sur des sujets liant les maladies humaines aux carences nutritionnelles et aux expositions toxiques.
Elle s’est particulièrement intéressée à l’herbicide glyphosate et au soufre minéral. Le Dr Seneff partage son temps entre Hawaii et le Massachusetts.

Témoignage de Dr Stephanie Seneff dans le film-documentaire « Gluten, l’ennemi public? » de Patrizia Marani


https://pig.log.bzh/2021/04/12/a-voir-absolument-film-documentaire-gluten-lennemi-public-arte-mardi-13-avril-20h50/

https://www.filmsdocumentaires.com/films/7704-gluten-l-ennemi-public

Extrait du film: à la minute 46’20’’ le film cite

« Par le biais d’un mécanisme subtil, le Glyphosate peut conduire à un sabotage complet de notre organisme »

« C’est la bouleversante découverte de Stéphanie SENEFF biologiste au MIT (Boston Massachusetts)et experte en IA « qui a réalisé une méta-analyse de toute la littérature scientifique concernant l’herbicide et a découvert par quels mécanismes il s’insinue littéralement dans toutes les cellules de notre corps – une découverte importante sur laquelle elle vient d’écrire un livre-
«il y a environ 12 ou 13 ans je me suis inquiétée des taux d’autisme aux USA, je pensais qu’il devait y avoir un facteur environnemental qui causait l’autisme et je voulais comprendre cela.
Je crois que j’ai trouvé ce mécanisme, je pense que le glyphosate agit comme un analogue à l’Acide Aminé qui code la Glycine et qu’il entre par erreur dans les protéines à la place de la glycine.»

Explications suivantes par Thierry Vrain – Biologiste et Ingénieur génétique – ancien chef des biotechnologies à Agriculture Canada – (organisme responsable des politiques agricoles du pays)
« le glyphosate est un analogue à l’Acide Aminé , c’est de la glycine avec une petite queue N-phosphonométhylglycine, et la machinerie biochimique de la cellule, où les protéines sont fabriquées ne semble pas faire la différence entre un acide aminé et l’analogue d’Acide Aminé de sorte que l’analogue d’Acide Aminé est incorporé dans les protéines, au moment de leur fabrication, dans les cellules. »

Stéphanie «Il s’agit d’un mécanisme de toxicité vraiment insidieux et dangereux : le glyphosate s’accumule dans vos protéines, dans tout votre corps, causant des perturbations. De nombreux problèmes surviennent dans ces protéines lorsque vous remplacez la Glycine par du Glyphosate.»

«En remplaçant la Glycine dans les protéines, le glyphosate peut mener à l’empoisonnement de l’organisme entier, cela a forcément des conséquences néfastes.

Le professeur Seneff a retrouvé une correspondance presque parfaite entre l’usage du glyphosate et l’augmentation de la maladie coeliaque mais les conséquences pour notre santé ne se limitent pas à cela.
«une collègue, Nancy Swenson a examiné les statistiques de la hausse de certaines maladies et les a comparées à l’utilisation du glyphosate sur certaines cultures aux USA.
Elle a trouvé des corrélations remarquables, avec une énorme liste de maladies.
Corrélation n’est pas causalité, mais si ce n’est pas le glyphosate, alors qu’est ce ?
Il est choquant de voir une si parfaite correspondance entre la fréquence de ces maladies chroniques et l’augmentation des quantités de Glyphosate utilisées.
 »

Et « en même temps », la FNSEA demande la prolongation du glyphosate …

Et l’ANSES

ne paraît toujours pas disposer d’études indépendantes prouvant la toxicité du glyphosate ….
https://pig.log.bzh/2021/07/05/autorisation-glyphosate-mise-en-cause-de-la-fiabilite-des-etudes/

Expertise collective de l’INSERM sur les pesticides : réactions

Suite à la publication ce 30 juin 2021 de l’expertise collective de l’INSERM « Pesticides et effets sur la santé »- nouvelles données –  les réactions s’enchaînent :

L’oeil du du Canard Enchaîné – 7 juillet 2021

Canard Enchaîné - 7 juillet 2021
Abandon du glyphosate = promesse bidon !!!

Communiqué de presse du CSVPO

logo du CSVPO

« 

RENNES, le 3 juillet 2021

Communiqué de presse

« Pesticides et effets sur la santé »
La nouvelle expertise de l’INSERM doit déboucher sur des actes

Réalisée par une équipe de 12 chercheurs, la nouvelle expertise collective de l’INSERM de 2021 vient de dresser un bilan des connaissances sur les liens entre exposition aux pesticides et santé humaine. Ce bilan est accablant.

Il confirme la présomption forte d’un lien entre l’exposition aux pesticides et six pathologies : lymphomes non hodgkiniens (LNH), myélome multiple, cancer de la prostate, maladie de Parkinson, troubles cognitifs, bronchopneumopathie chronique obstructive et bronchite chronique.

Par rapport à son expertise précédente de 2013, il conclut également à une présomption forte de lien entre l’exposition (professionnelle ou domestique) aux pesticides de la mère pendant la grossesse et le risque de certains cancers chez l’enfant à naître, en particulier les leucémies et les tumeurs du système nerveux central.

Il reconnaît un lien entre l’exposition des riverains des terres agricoles (rayon inférieur à 1,5 km) et la maladie de Parkinson, ainsi que les troubles du spectre autistique chez l’enfant.

En tant qu’association de soutien aux victimes des pesticides, cette réactualisation en 2021 de l’étude de 2013, vient confirmer ce que nous savons :

  • Les maladies provoquées par les pesticides sont bien plus nombreuses que celles à ce jour reconnues officiellement comme maladies professionnelles.
  • L’exposition professionnelle maternelle et paternelle pendant la période préconceptionnelle ou la grossesse, engendre des risques graves pour l’enfant à naître.
  • Le risque pour la santé des riverains et la population en général est confirmé, mais rien n’est fait pour l’en protéger.

Au plus vite, nous demandons que les maladies « à présomption forte » soient inscrites dans les tableaux de maladies professionnelles, en particulier le cancer de la prostate.

Faut-il attendre que le lien entre pesticides et santé soit « prouvé » par des études scientifiques, pour agir ? Faudra-t-il encore attendre une autre expertise INSERM en 2029 (?) pour que des mesures soient prises ? Nous rencontrons régulièrement des paysans et des riverains malades, nous constatons l’augmentation du nombre de cancers pédiatriques etc… Nous connaissons les freins imposés par le lobby de l’agrochimie pour que rien ne bouge.

Nous nous tournons vers nos élus locaux, régionaux et nationaux pour qu’ils aient la clairvoyance et le courage d’interdire rapidement l’usage des pesticides de synthèse et d’encourager l’agriculture biologique. De toute urgence, nous les invitons à prendre les mesures pour protéger les riverains.

Le groupe de coordination du Collectif de soutien aux victimes des pesticides de l’Ouest

Tél : 06 73 19 56 07 – victime.pesticide.ouest@ecosolidaire.fr

https://victimepesticide-ouest.ecosolidaire.fr/

https://www.facebook.com/victimepesticide.ouest/

« 

Promesse bidon

Interview de Christian Vélot – Président du Conseil Scientifique du CRIIGEN

Christian Vélot est maître de conférence en génétique moléculaire à l’université Paris-Sud, directeur scientifique du comité scientifique du Comité de Recherche de l’Information Indépendante du Génie Génétique (CRIIGEN)

Interviewé par France Soir il revient sur différents aspects de la pandémie actuelle (virus, vaccins, Autorisations de Mise sur le Marché – AMM, politique vaccinale) pour élargir son propos sur les liens entre cette pandémie et les maladies environnementales.

Interview Dr Christian Vélot – CRIIGEN

Partie virus, vaccin,

Christian Vélot revient sur la nature de ce virus qu’il qualifie de dangereux car présentant un grand nombre de symptômes différents.
Il se montre surpris de voir que pour lutter contre un virus qui nous réserve beaucoup d’incertitudes, on ait recours à des technologies pour lesquelles on n’a pas de recul.
Il revient sur les traitements précoces, notamment ceux préconisés par le professeur Didier Raoult, un virologue d’une pointure exceptionnelle et regrette qu’on ait balayé l’hydroxychloroquine qui n’a jamais tué personne pour lui préférer le Remdesivir, une molécule toxique et mutagène.

Le biologiste donne des explications très détaillées sur les différents types de vaccins mis sur le marché, vaccins qu’il divise en trois catégories selon la technique employée : vaccins à virus inactivé, vaccins à protéines recombinantes et vaccins génétiques.

Christian Vélot revient également sur les autorisations de mise sur le marché conditionnelles beaucoup trop rapides puisqu’une phase 3 prend normalement plusieurs années pour connaître l’immunotoxicité, la génotoxicité et l’intéraction avec le génome humain. Il regrette ces décisions et rappelle que « la sécurité est incompatible avec l’urgence ».

S’ensuivent des explications sur la nature de ce virus qui ne fait pas beaucoup de mutations mais des recombinaisons avec des virus qui ne sont pas de sa famille, une particularité qui l’amène à s’interroger sur l’échappement immunitaire, au rapport bénéficie/risque de la vaccination et de son efficacité.

Enfin il déplore l’absence de la diversité de pensée dans les instances de décisions et dénonce des erreurs de la part de certaines autorités notamment des propos scientifiquement faux du « Monsieur vaccin » Alain Fisher, responsable de la politique vaccinale pour la France.

Liens entre pandémie  Covid – maladies environnementales

Avec notamment
– à 1 h 01’25 » : fonctionnement des agences d’évaluation, en donnant l’exemple de l’EFSA (Agence Européenne d’Évaluation Sanitaire) Interpellée par notre campagne Secrets Toxiques : https://pig.log.bzh/2021/02/25/campagne-secrets-toxiques-interpellation-de-lefsa/

-à partir de 1h07’42 »: conseil de « ne pas  considérer la crise du covid toute seule, isolée du reste du monde »
Le SARSCOV2 n’est pas un virus tueur, c’est un virus qui porte l’estocade finale chez des gens qui sont déjà fragiles – pour la grande majorité –

« La vraie question est de se poser pourquoi y a t il autant de personnes fragiles ? »

– à partir d’1h10′ : les facteurs environnementaux
« c’est multiple la question des facteurs environnementaux, mais notamment on sait aujourd’hui à quel point par exemple les perturbateurs endocriniens sont responsables de ces cancers, sont responsables de ces maladies chroniques, de cette obésité, etc, et qu’est ce qu’on fait contre les perturbateurs endocriniens, contre les pesticides ?
RIEN !

Il y a une maladie qui tue peu et il faut vacciner tout le monde, Il y a une maladie qui tue beaucoup et on ne fait RIEN

Et le problème c’est que les victimes de l’un sont les victimes de l’autre. C’est à dire que tout est lié.

ET qu’on ne résoudra pas le problème du Covid si on ne prend pas le problème dans sa globalité.
Et quand on avait mr Salomon qui venait tous les soirs nous faire le décompte du nombre de morts du Covid, s’il avait du nous faire le décompte du nombre de morts des maladies chroniques (il ne s’agit pas de mettre en opposition certains morts contre d’autres) mais visiblement vis à vis du gouvernement tous les morts n’ont pas la même valeur parce que en 2008 l’OMS – la fameuse Organisation Mondiale de la Santé – a fait un rapport mondial sur les maladies  chroniques dans le monde, c’était 38 millions de morts dans le monde en 2008, dont 29% avaient moins de 60 ans.

Et bien qu’est ce qu’on a fait pour ça ?
RIEN

On continue à autoriser les pesticides, on vient de ré-autoriser les néonicotinoïdes pour les betteraviers, alors qu’on sait que ces molécules sont des poisons, on sait à quel point on est entourés de pesticides qui nous tuent à petit feu, qui nous rendent fragiles, et donc si on ne prend pas ce problème à bras le corps et si on ne résout pas le problème des maladies environnementales de manière générale et qu’on ne se remet pas en question sur la manière, sur l’hyper-productivisme, sur la déforestation … et bien des pandémies arriveront et ces pandémies seront de plus en plus mortelles, même si le virus d’aujourd’hui ne l’est pas, simplement parce que les gens sont de plus en plus fragiles.

Donc traiter le problème de la Covid tout seul, c’est du vernis sur des ongles sales.
… il faut résoudre le problème de santé de fond et ne pas mettre les choses dans des petites boîtes et déconnecter tout ceci.

Avec la Covid,
il y a une pandémie qui en cache une autre,
c’est celle
des maladies environnementales

 »

Autres vidéos disponibles sur le sujet :

Covid-19 : Les Technologies Vaccinales à la loupe (Republication sur YouTube ! pour la VF sous-titrée)

Covid-19, vaccins expérimentaux, stratégie vaccinale

https://blogs.mediapart.fr/laurent-mucchielli/blog/080721/covid-19-vaccins-experimentaux-strategie-vaccinale-entretien-avec-christian-velot

Les crises et les politiciens
Si vous permettez aux politiciens de violer vos droits en temps de crise
Ils créeront des crises pour violer vos droits !!!

Autorisation du Glyphosate : fiabilité des études mise en cause

Glyphosate : remise en cause de la fiabilité des études des Autorisations !!!

La fiabilité des études ayant conduit aux Autorisations du Glyphosate est mise en cause !!!
C’est ce que révèle – et confirme l’article paru ce 5 juillet 2021 dans le Monde

C’est aussi ce que clame PIG BZH depuis sa création !!!

Le Monde - 5 juillet 2021
Les études ayant conduit à l’autorisation du Glyphosate ne seraient pas fiables !!!
Le Monde - 5 juillet 2021
Mise en cause de la fiabilité des études ayant conduit à l’autorisation du Glyphosate – article paru dans Le Monde

Remise en cause de la fiabilité de l’évaluation des pesticides

C’est la thèse plus largement soutenue par la campagne Secrets Toxiques à laquelle participe PIG BZH, au sein d’une coalition d’ONG.
Et pas plus tard que le 2 juillet nous avons relancé 2 interpellations à la DGCCRF et à l’ANSES : https://pig.log.bzh/2021/07/02/secrets-toxiques-interpellations-de-lanses-et-de-la-dgccrf/

Fiabilité des études (du choix des experts) remis en cause par le Comité de Déontologie et de Prévention des Conflits d’Intérêts de l’ANSES

Le Comité de Déontologie et de Prévention des Conflits d’Intérêts lui même a souligné le problème de choix des experts et donc des études prises en compte dans la ré-autorisation du glyphosate et des SDHI.
Et a explosé en plein vol (juin 2020) suite au choix de l’ANSES de confier les études sur la ré-autorisation du glyphosate au même consortium d’experts que celui qui avait conclus à son innocuité quelques années auparavant.

Déontologie : Explosion à l’ANSES … !!!

Explosion au comité de Déontologie et de Prévention des Conflits de l’ANSES

Invasion Zapatiste : soirée à Lorient le 6 juillet

Rendez vous le mardi 6 juillet

A partir de 18 h30

Au café associatif le Comment ksé – Lorient
http://www.tinga-neere.org/IMG/pdf/com_6_juil.pdf

Plus d’informations sur Georges Lapierre : https://lavoiedujaguar.net/_Georges-Lapierre

Etre ouragans : ouvrage de Georges Lapierre

Contact

Dîner possible sur réservation

Vous pouvez dîner si vous le désirez au Comment Ksé (assiette végétarienne + boisson = 10 €).

Si oui, réservez votre repas :
– au n° 06-95-22-21-33 (Eric)
– ou au n° 02-97-76-33-76 (René)

Participation de PIG BZH à la soirée

Nous aurons un petit stand et prendrons la parole quelques minutes.

Participation des FV à la soirée :

Tenue d’un petit stand et prise de parole

Le contexte, ce qui était prévu début 2021 :

Les zapatistes nous rendent visite !

Pour la première fois, une délégation du mouvement zapatiste du Chiapas / Mexique (EZLN) se rendra sur les cinq continents -en commençant par l’Europe à partir de mi-juin.

Cette délégation sera composée de 160 compas membres de l’Armée zapatiste de libération nationale (EZLN), du Congrès national indigène-Conseil indigène de gouvernement (CNI-CGI) et du Front des peuples en défense de la Terre et de l’Eau des états de Morelos, Puebla et Tlaxcala (FPDTA-MPT).

L’objectif est de renforcer les luttes d’en bas et à gauche dans nos régions ainsi que de créer des réseaux avec leurs propres luttes. Il s’agit d’une organisation globale, émancipatrice et continue contre le capitalisme et le patriarcat.

Dans le cadre du périple de 2021, 160 délégué.es (dont trois-quarts de femmes) prévoient de voyager en bateau du Mexique vers l’Europe, puis de sillonner celle-ci à la rencontre des luttes et des initiatives pour se libérer du capitalisme. C’est une manière symbolique et anticoloniale de prendre le contre-pied de la supposée « conquête » de l’Amérique. Le mouvement souligne que la population indigène n’a jamais pu être soumise. Le sous-commandant Moisés, porte-parole de l’EZLN, a récemment expliqué dans un communiqué : « qu’après avoir voyagé dans différents coins de l’Europe d’en bas et à gauche, nous arriverons le 13 août 2021 à Madrid, la capitale de l’Espagne, 500 ans après la prétendue conquête – conquista en espagnol – de ce qui est aujourd’hui le Mexique. »

Avec cette initiative, les zapatistes veulent briser la résignation, semer l’espoir et ébranler à nouveau le statu quo du système en place ainsi que construire de nouvelles voies de solidarité et de luttes – avec nous.

Ils déclarent :
« Nous sommes des zapatistes, porteur.euses du virus de la résistance et de la rébellion. En tant que tel.les nous parcourrons les cinq continents ».

Réfléxion sur le sujet : lien vers le blog de Michael Lowy

Juillet 2021 : l’Escadron 421 a débarqué à Vigo :

Et comme prévu, Marijosé a prononcé les premiers mots :  http://enlacezapatista.ezln.org.mx/2021/06/29/le-debarquement/

Traduction du discours de Marijosé (une des vidéos du lien) :
« Au nom des femmes, des enfants, des hommes, des anciens et, bien sûr, des zapatistes autres, je déclare que le nom de cette terre, que ses naturels appellent aujourd’hui “Europe”, s’appellera désormais : SLUMIL K’AJXEMK’OP, ce qui signifie “Terre insoumise”, ou “Terre qui ne se résigne pas, qui ne défaille pas”. Et c’est ainsi qu’elle sera connue des habitants et des étrangers tant qu’il y aura ici quelqu’un qui n’abandonnera pas, qui ne se vendra pas et qui ne capitulera pas. »

Viva SLUMIL K’AJXEMK’OP !!!

Secrets Toxiques : interpellations de l’ANSES et de la DGCCRF

Secrets toxiques : nouvelle interpellation de l’ANSES et de la DGCCCF (Direction Générale de la Concurrence de la Consommation et de la Répression des Fraudes