Stage « pisserie »

ARCHIVE

Les premiers retours

A Pontivy, 30 femmes et hommes ont pissé le samedi 2 février, au matin,
selon le protocole défini par la Campagne Nationale Glyphosate,
pour faire procéder à une analyse de leurs urines
pour rechercher le glyphosate.

Remerciements à Dr Lylian Le Goff pour l’éclairage scientifique qu’il nous a apporté

2 invités Ariégeois, initiateurs de la Campagne Nationale Glyphosate, ont fait tout spécialement le trajet pour nous faire bénéficier de leur expérience en la matière.

Cette pisserie a ainsi permis aux différents référents locaux :

  • de se connaître
  • de mettre en oeuvre les exigences du protocole à suivre pour les analyses d’urine sous contrôle d’huissier
  • d’échanger sur les problèmes rencontrés pour l’organisation des groupes locaux
  • d’envisager des collaborations inter-groupes pour les prochaines actions.

Elle leur permettra également de transférer leur expérience lors des séances de prélèvement d’urine qu’ils organiseront eux mêmes localement.

Photos et comptes rendus à venir, avec aussi des tutoriels, des films …

Dans la presse :

–> Les résultats de la pisserie : JT de FR3 Bretagne – 27 février 2019
(vers 5’40 »)

–> Reportage sur Tebeo
(JT au début et entre 6’20 » et 8’40 »)

–> Sur le site du Télégramme

–> Dans le Télégramme du 3 février 2019

Article paru dans le Télégramme – 3 février 2019

–> dans Ouest France le 3 février 2019

Organisation

L’idée d’avoir à prendre l’initiative d’organiser des prélèvements d’urine selon un protocole défini et avec pour objectif de porter plainte peut faire hésiter quelques-uns à se proposer comme référent de groupe ; or il faut bien avoir un interlocuteur à qui envoyer les informations et celui-ci peut nous faire des retours et partager avec tout le monde l’état et l’évolution de son groupe.

  • Le Blog : pig.log.bzh donne un certain nombre d’informations
  • Les référents disposent aussi d’une valise pédagogique, pour peu qu’ils se soient fait connaître.
  • Les référents départementaux et autres référents locaux apporteront leur soutien mutuel
  • Nous ajouterons à la valise pédagogique un montage diapo encore plus accessible détaillant les étapes, le protocole, les informations relatives aux prélèvements et aux dépôts de plainte.

En plus, nous suggérons d’organiser une série de prélèvements en hébergement pour les référents locaux et départementaux. Ceux-ci auront ainsi une expérience concrète qu’ils pourront exporter dans leur groupe.

Objectifs :

  • Former les référents locaux pour organiser les prélèvements d’urine
  • Qu’ils se familiarisent avec les procédures à respecter avec l’huissier, les envois au labo, la collation … afin de transférer leur expérience dans les groupes locaux
  • Interconnaissance

Les frais

Point sensible (et en cours d’affinement) : les frais d’un hébergement s’ajoutent aux frais d’analyse, et d’huissier, soit 145 € /personne.

  • Hébergement : à la louche 30,00 € /personne si nous sommes 25 )
  • Frais d’huissier : 30 € par personne (pour 25 inscrits)
    Le devis de l’huissier est de 744,09 euros pour un constat de 2 heures, (1 heure de moins que le devis précédent), photos etc.
    Soit 30,00 /personne. Il faudra s’organiser pour rester dans ces temps, c’est très juste.  (Pour rester dans des prix raisonnables, nous commencerons les prélèvements à 8 heures samedi matin, tarif diurne. Le précédent devis était de 1224,00 euros pour 3 heures et heures nocturnes.)
  •  Frais de laboratoire : 85 € / personne
    Selon le devis du laboratoire allemand de la campagne nationale : le même laboratoire pour toutes les analyses.

A ce jour nous n’avons pas de financement complémentaire. A vous de vous organiser solidairement dans votre groupe ou de chercher des mécènes ou autres ressources pour cette pisserie. Prospectez du côté des magasins bios, des AMAP, des maraîchers bios, même pour de petites sommes.

Malgré son coût,  ce projet est en fait la perspective d’une économie d’argent et d’énergie pour l’organisation des groupes locaux que vous serez amenés à organiser.

Inscriptions au stage « pisserie » : closes

Je suis glyphosaté et j’en ai marre

Tout ceci est susceptible de modification au fur et à mesure des propositions et critiques.
Cependant, sans assurance d’un groupe de 25 à 30 personne et engagement  le projet sera annulé vers le 8 janvier
Ce projet peut rassurer les PIGs et surtout des candidats référents, booster les inscriptions, renforcer la cohésion de groupe et la détermination de chacun. Mais il n’est pas indispensable. A vous de juger et c’est surtout votre inscription qui vaudra approbation.

Si c’est une réussite, cette pisserie peut en préfigurer d’autres sur ce modèle en hébergement : pisserie enfants, parents et femmes enceintes ; pisserie de telle ou telle association, pisserie médecins, chercheurs, scientifiques…

Nous recevrons les inscriptions fermes ou les inscriptions de principe que vous confirmerez par la suite, le 7 janvier étant le dernier délai. Les inscriptions confirmées seront prioritaires.

_______________________________________________________________

5 réflexions sur « Stage « pisserie » »

  1. Bonjour

    Pourriez vous m’indiquer s’il y a un référent dans le 22 pour que j’effectue mon analyse d’urine ou quel serait le référent le plus proche?

    Bien cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *