Stage « pisserie »

Organisation

L’idée d’avoir à prendre l’initiative d’organiser des prélèvements d’urine selon un protocole défini et avec pour objectif de porter plainte peut faire hésiter quelques-uns à se proposer comme référent de groupe ; or il faut bien avoir un interlocuteur à qui envoyer les informations et celui-ci peut nous faire des retours et partager avec tout le monde l’état et l’évolution de son groupe.

  • Le Blog : pig.log.bzh donne un certain nombre d’informations
  • Les référents disposent aussi d’une valise pédagogique, pour peu qu’ils se soient fait connaître.
  • Les référents départementaux et autres référents locaux apporteront leur soutien mutuel
  • Nous ajouterons à la valise pédagogique un montage diapo encore plus accessible détaillant les étapes, le protocole, les informations relatives aux prélèvements et aux dépôts de plainte.

En plus, nous suggérons d’organiser une série de prélèvements en hébergement pour les référents locaux et départementaux. Ceux-ci auront ainsi une expérience concrète qu’ils pourront exporter dans leur groupe.

Objectifs :

  • Former les référents locaux pour organiser les prélèvements d’urine
  • Qu’ils se familiarisent avec les procédures à respecter avec l’huissier, les envois au labo, la collation … afin de transférer leur expérience dans les groupes locaux
  • Interconnaissance

Pour qui ?

Stage organisé pour les référents et ceux qui vont organiser les premiers prélèvements d’urine

Où ?

Auberge de jeunesse de Pontivy

Quand ?

Vraisemblablement du vendredi 1er février au soir au samedi 2 février 2019

Les frais

Point sensible (et en cours d’affinement) : les frais d’un hébergement s’ajoutent aux frais d’analyse, et d’huissier, soit 145 € /personne.

  • Hébergement : à la louche 30,00 € /personne si nous sommes 25 à l’auberge de jeunesse de Pontivy)
    Détails :
    Nuitée par chambre à partager : 19,88 euros
    Adhésion de groupe : 50,00
    Salle de réunion : 100,00 par journée, (60, 00 euros la demie journée)
    Rétro projecteur 20,00 la journée
  • Frais d’huissier : 30 € par personne (pour 25 inscrits)
    Le devis de l’huissier est de 744,09 euros pour un constat de 2 heures, (1 heure de moins que le devis précédent), photos etc.
    Soit 30,00 /personne. Il faudra s’organiser pour rester dans ces temps, c’est très juste.  (Pour rester dans des prix raisonnables, nous commencerons les prélèvements à 8 heures samedi matin, tarif diurne. Le précédent devis était de 1224,00 euros pour 3 heures et heures nocturnes.)
  •  Frais de laboratoire : 85 € / personne
    Selon le devis du laboratoire allemand de la campagne nationale : le même laboratoire pour toutes les analyses.

A ce jour nous n’avons pas de financement complémentaire. A vous de vous organiser solidairement dans votre groupe ou de chercher des mécènes ou autres ressources pour cette pisserie. Prospectez du côté des magasins bios, des AMAP, des maraîchers bios, même pour de petites sommes.

Malgré son coût,  ce projet est en fait la perspective d’une économie d’argent et d’énergie pour l’organisation des groupes locaux que vous serez amenés à organiser.

Inscriptions au stage « pisserie » : cliquez ici

Je suis glyphosaté et j’en ai marre

Tout ceci est susceptible de modification au fur et à mesure des propositions et critiques.
Cependant, sans assurance d’un groupe de 25 à 30 personne et engagement  le projet sera annulé vers le 8 janvier
Ce projet peut rassurer les PIGs et surtout des candidats référents, booster les inscriptions, renforcer la cohésion de groupe et la détermination de chacun. Mais il n’est pas indispensable. A vous de juger et c’est surtout votre inscription qui vaudra approbation.

Si c’est une réussite, cette pisserie peut en préfigurer d’autres sur ce modèle en hébergement : pisserie enfants, parents et femmes enceintes ; pisserie de telle ou telle association, pisserie médecins, chercheurs, scientifiques…

Nous recevrons les inscriptions fermes ou les inscriptions de principe que vous confirmerez par la suite, le 7 janvier étant le dernier délai. Les inscriptions confirmées seront prioritaires.

De notre côté nous confirmerons les locations ou nous annulerons.

Le déroulé en détail :

Prenons l’exemple de Pontivy : ville centrale en Bretagne, dans une auberge de jeunesse spacieuse et bien équipée. Le programme pourrait être le suivant :

En fin janvier ou tout début février (le 1er et 2 février ?), date à fixer, les référents se présenteront un vendredi soir en fin d’après-midi, début de soirée ; ils feront déjà connaissance entre eux et échangeront leurs expériences.

Nous inviterons Dominique d’Ariège pour nous apporter les informations souhaitées et poser nos questions. Nous pourrions inviter également des médecins ou des chercheurs.

Nous mangerons en commun les repas apportés par chacun ; nous disposerons d’une cuisine pour réchauffer des plats au besoin. Le tout en musique si certains apportent leurs instruments.

Nous disposerons également d’une grande salle de réunion et d’un vidéo projecteur

Nous remplirons des documents pour le lendemain et organiserons un partage des tâches (tel ou tel formulaires à faire remplir, chauffage des échantillons …).

Parallèlement, nous prendrons des photos qui entreront dans le montage type diaporama qui servira ultérieurement aux groupes à s’organiser pour leurs propres prélèvements locaux. (Appel à humoristes, artistes, graphistes, techniciens, communicants …)

Disons qu’à partir de 23 heures au plus tard, on ne mangera plus. Il faut compter 8 h étant à jeun avant le prélèvement. Chacun disposera d’un lit dans une chambre à partager

Au petit matin, vers 8 h, l’huissier nous attendra pour les prélèvements. Les toilettes seront vides de savon, papier ou autres corbeilles. Les PIG passeront devant lui en maillot de bain ou sous-vêtements.

L’huissier obéit à un cahier des charges stricte ; Il s’agit de prouver qu’aucune manipulation n’est faite qui fausserait les résultats. C’est aussi l’huissier qui se charge de poster les échantillons au labo.

Chacun remplira un flacon. Les détails seront expliqués. Rassurez-vous, l’opération se fait dans l’intimité.

La bonne organisation sera la condition d’une attente raisonnable pour les envies pressantes.

C’est l’huissier qui se chargera de poster les échantillons.

Ouf ! soulagement.

Nous prendrons notre petit déjeuner. La cuisine est équipée pour faire du café et chauffer de l’eau. Là encore à chacun d’apporter les ingrédients : pain, gâteau, crêpes, café, thé …

Dans la matinée, nous pourrons continuer les échanges et les débats sur la suite du mouvement, les modalités de dépôt de plaintes etc…

Repas commun avant la séparation en fin d’après-midi à moins que nous ne choisissions de prolonger pour partager des informations ou pour un après-midi festif.

 

Inscriptions au stage « pisserie » : cliquez ici

_______________________________________________________________

3 réflexions sur « Stage « pisserie » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *