Visite de Macron dans le 29 : com de presse de CSVPO

 

 

RENNES, le 22 avril 2020

Communiqué de presse

 

Visite de Macron en Bretagne :

Pour soutenir quelle agriculture ?

Va-t-il remettre en cause la réduction des distances d’épandage ?

 

Dans Ouest France de ce 22 avril, l’objectif politique de la visite de Mr MACRON à ST POL DE LEON est présenté ainsi : « saluer le travail accompli par les agriculteurs, les légumiers en l’occurrence, et mettre en avant toute la chaîne qui va de la production à l’étal ». Il va visiter une exploitation légumière et Super U.

 

Dans ce contexte particulier de crise sanitaire, c’est à nouveau un signal de soutien à l’agriculture productiviste et utilisatrice de pesticides représentée par la FNSEA. Rappelons juste 2 faits durant ces derniers jours : d’une part, le grand nombre de particules fines dans notre air breton dû aux épandages de lisier en particulier ; d’autre part, l’autorisation donnée à l’agriculture utilisatrice de pesticides, d’en rapprocher l’épandage près de habitations.

Tout cela, alors que nous sommes dans une grave crise sanitaire qui affecte en partie nos poumons. Cherchez l’erreur.

Comble de la manipulation, c’est ce type d’agriculture et cette grande distribution que le Président vient remercier !

 

Hier, vingt-cinq députés ont écrit au ministre de l’Agriculture pour dénoncer la baisse des distances de sécurité minimales pour la pulvérisation des pesticides à proximité des lieux d’habitation.

Mr MACRON vient-il annoncer à son hôte du jour, Sandrine LE FEUR, députée LREM du Finistère, signataire de cette tribune, une bonne nouvelle : L’ANNULATION DE CETTE REDUCTION DES DISTANCES ?

 

Pour notre part, nous allons continuer de combattre cette décision en déposant aujourd’hui avec plusieurs autres associations, un nouveau recours devant le Conseil d’Etat.

 

Pourquoi ne vient-il pas plutôt rendre visite à de petits paysans bio ou à des marchés en plein air ? Peut-être sont-ils moins visibles, mais ne sont-ils pas plus essentiels ?

Ce sont eux qui nous fournissent une alimentation saine, non productrice de pollutions dans l’air, l’eau, le sol ?

Ce sont eux qui créent des emplois et du lien social dans nos campagnes et nos villes.

Ce sont eux qui relocalisent notre alimentation auprès de chez nous.

Ce sont eux qui préfigurent le monde après coronavirus.

 

Aujourd’hui, au plus fort de la crise sanitaire, nous sommes confinés dans nos appartements, nos maisons, nos jardins ; c’est ce moment que choisit le président pour légitimer cette agriculture industrielle mortifère pour la santé humaine, la biodiversité, l’environnement.

Cela augure mal de sa volonté et de sa capacité à tirer les leçons de la crise actuelle.

 

Le groupe de coordination du Collectif de soutien aux victimes des pesticides de l’Ouest

Tél : 06 73 19 56 07

https://victimepesticide-ouest.ecosolidaire.fr/

https://www.facebook.com/victimepesticide.ouest/

victime.pesticide.ouest@ecosolidaire.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *