Glyphosate – Jugement de Foix : le procureur fait appel

Le jugement de Foix du 1er juin 2021 acte la relaxe des militants anti-glyphosate.
Le tribunal reconnaît alors « l’état de nécessité ».

Le 7 juin 2021, Laurent Dumaine, procureur de la République, annonce sa décision de faire appel du jugement …  !!!

Pour rappel : https://pig.log.bzh/2021/06/03/letat-de-necessite-reconnu-au-tribunal-de-foix-relaxe-des-fv/

Procès glyphosate de Foix : le Parquet fait appel

https://www.ladepeche.fr/2021/06/08/glyphosate-le-procureur-fait-appel-les-militants-decus-9592892.php

Le combat continue !!!

« L’État de nécessité » reconnu au Tribunal de Foix : relaxe des FV !!!

Suite au verdict de relaxe prononcé le 1er juin 2021, le cabinet d’avocats qui a défendu l’affaire et les Faucheuses et Faucheurs Volontaires de Foix – le cabinet Tumerelle – qui est aussi le cabinet d’avocats de la Campagne nationale glyphosate, de notre campagne donc – publie la motivation du jugement :

l’État de nécessite est reconnu !!!

Motivation du jugement :

« Le Tribunal conclu en indiquant que « face à ce danger, cette action nécessaire visant à informer la population ainsi que les responsables des magasins en cause, face à ce danger particulièrement insidieux, répond à l’exigence de proportionnalité exigée par la notion d’état de nécessité » Les prévenus sont donc relaxés…
 »

Retrouvez toutes les informations, ainsi qu’un lien vers le jugement sur le site du cabinet Tumerelle : https://www.avocats-tumerelle.fr/2021/06/02/pesticides-le-tribunal-de-foix-reconnait-letat-de-necessite-et-relaxe-les-militants/

Et sur Reporterre : https://reporterre.net/En-Ariege-un-jugement-inedit-relaxe-des-anti-glyphosate-au-nom-de-l-etat-de-necessite

BRAVO aux militant.e.s et aux avocat.e.s qui ont conduit cette affaire depuis 5 ans !!!

Communiqué du Collectif des Faucheurs et Faucheuses Volontaires 09

Les Faucheurs Volontaires communiquent :

Foix le 3 juin 2021


L’état de nécessité reconnu par le tribunal de Foix pour les actions de peinturlurage de bidons de pesticides
de 21 Faucheurs et Faucheuses Volontaires ariégeois.es.

 Le tribunal de Foix, après avoir, dans son délibéré du 12 octobre 2017, interrogé la Cour de Justice de l’Union Européenne sur la conformité des méthodes d’évaluation et de mises sur le marché des pesticides avec le principe de précaution inscrit dans la constitution européenne, décide le 1er juin 2021 la relaxe totale des militant.es en déclarant leurs actions nécessaires, invoquant « l’état de nécessité ».

Extrait des conclusions du tribunal de Foix page 21 :

De plus, dans ses conclusions, le tribunal de Foix fait état de la toxicité avérée des produits phytopharmaceutiques, détaille les carences de l’EFSA(1) lors des études préalables aux autorisations de mises sur le marché des pesticides, en se référant à l’arrêt de la Cour de Justice de l’Union Européenne du 1er octobre 2019 et reprend la quasi-totalité des arguments des Faucheurs et Faucheuses, des témoins et de l’avocat de la défense, Me Tumerelle.

Interrogé sur les conclusions du tribunal de Foix, Me Guillaume Tumerelle déclare :

« Nous saluons cette décision de relaxe du Tribunal correctionnel de Foix du 1er juin 2021 qui constitue une grande avancée juridique. La justice reconnaît enfin la grande toxicité de ces produits et leur sous-évaluation manifeste, notamment ceux à base de glyphosate, et elle consacre l’état de nécessité en matière environnementale, c’est-à-dire le fait que des actions symboliques fortes peuvent être nécessaires pour la protection de notre santé et de notre environnement. Cette décision va indiscutablement aider à une remise à plat des méthodes d’évaluation actuelles de la toxicité des pesticides. »

Cette victoire est celle de toutes celles et tous ceux, militant.es, scientifiques, médecins, agriculteurs, élus, avocats, citoyen.nes … qui travaillent depuis des années à l’abandon de ces produits toxiques.

Le collectif des Faucheurs et Faucheuses Volontaires 09

Contact presse : 06 10 94 66 82

  • Autorité européenne de sécurité des aliments

Dossier de presse : FV-Foix-juin2021-DOSSIER DE PRESSE

 

 

Faucheurs.euses Volontaires relaxés au tribunal de Foix

Ariège : relaxe générale pour 21 militants poursuivis pour la destruction de bidons de désherbant

Mardi 1er juin, le tribunal judiciaire de Foix a prononcé la relaxe générale pour les 21 faucheurs volontaires accusés d’avoir, à deux reprises, dégradé des bidons de désherbants dans trois magasins spécialisés, en 2016 et 2017. Ils étaient jugés pour destruction de biens d’autrui en réunion.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/ariege/foix/ariege-relaxe-generale-pour-21-militants-poursuivis-pour-la-destruction-de-bidons-de-desherbant-2115355.html

https://www.lepoint.fr/societe/glyphosate-relaxe-pour-21-militants-anti-ogm-01-06-2021-2429151_23.php

https://www.lexpress.fr/actualites/1/societe/glyphosate-relaxe-pour-21-militants-anti-ogm_2151969.html

https://www.rtbf.be/info/societe/detail_glyphosate-en-france-relaxe-pour-21-militants-faucheurs-anti-ogm?id=10773844

https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/glyphosate-relaxe-pour-21-militants-anti-ogm_154714

https://mayotte.orange.fr/actu/metropole/glyphosate-relaxe-pour-21-militants-anti-ogm.html

Relaxe totale pour les 21 Faucheurs et Faucheuses Volontaires d’Ariège

Marche contre BayerMonsanto – Lorient -2021

Retour sur la manif de ce samedi 15 mai 2021

Belle mobilisation à Lorient cet après midi, compte tenu de tous les impératifs exigés par les autorités « responsables » !

Pour dire
NON à la pollution de nos biens communs par l’agro-chimie NON à la prolongation du glyphosate en 2022 !!!
NON à tous les pesticides qui empoisonnent nos vies
NON aux fermes usines !!!

un grand OUI aux alternatives, à l’agriculture vivante, paysanne, bio, en lien direct avec le sol – comme l’a souligné René Louail lors de son intervention.

https://www.francebleu.fr/infos/societe/entre-700-et-1-000-personnes-ont-marche-contre-bayer-monsanto-a-lorient-1621100993

https://www.letelegramme.fr/morbihan/lorient/pres-d-un-millier-de-manifestants-a-lorient-ont-clame-kenavo-monsanto-15-05-2021-12750549.php#slide-9

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/morbihan/lorient-une-manifestation-pour-dire-la-peur-et-le-ras-le-bol-des-pesticides-2092189.html

Live Solo – vidéo

Et on n’oublie toujours pas la campagne « Secrets Toxiques »

Glyphosate : réponse du CSVPO à l’article de OF – 11 mai page Bretagne

 

Le glyphosate : bon pour le climat ?

logo du CSVPO

Le Collectif de soutien aux victimes des pesticides de l’Ouest défend de nombreuses victimes depuis 2016 ; il souhaite réagir au long article paru en page Bretagne le 11 mai, sans argument contradictoire.

“Nous faisons face à une campagne d’intoxication de la FNSEA qui ne fait pas dans la dentelle. Pour le syndicat majoritaire, le glyphosate serait bon pour le climat. Le raisonnement est ultra simple : La consommation de carburant est mauvaise pour le climat (c’est vrai !). Il faut donc encourager une agriculture sans labour (on applaudit !). Pour cela, il faut du glyphosate (c’est plus que contestable).

La campagne de la FNSEA prétend relever de « la rationalité scientifique et technique ». Et quelle rationalité scientifique ! Le syndicat agricole continue de prendre pour bible la littérature scientifique de Monsanto. N’oublions pas que l’affaire des « Monsanto papers » (les documents confidentiels internes à Monsanto, rendus publics par la justice américaine), a révélé que les études concluant à l’innocuité du glyphosate ont été rédigées par les toxicologues de Monsanto, puis signées par des scientifiques de renom, à la solde du même Monsanto.

Faut-il rappeler que le glyphosate est dangereux pour la santé humaine et pour l’environnement ? Ses co-formulants lui permettent de mieux pénétrer dans les cellules, même à très faible dose. À tel point que le 20 juin 2016, l’ANSES a retiré les autorisations de mise sur le marché à 126 produits associant glyphosate et tallowamine. Le glyphosate fait partie des molécules les plus présentes dans les cours d’eau français.

Comment font donc les agriculteurs bio, dont le cahier des charges interdit les pesticides de synthèse, pour se passer du glyphosate ? Ils font de l’agronomie, et utilisent la rotation des cultures, l’utilisation de couverts végétaux, le binage, l’observation des cultures… Et ils parviennent à faire des produits de qualité et à vivre bien de leur métier.

Pourquoi l’agriculture française est-elle dopée au glyphosate ? Parce que cela permet aux grosses exploitations de s’étendre encore plus. Avec du glyphosate, une seule personne peut traiter 15 ha en une heure. Nous voici au cœur du problème : faut-il continuer d’encourager l’extension des grosses exploitations ? La FNSEA répond oui. Pas nous.

À quelques semaines des élections régionales, nous redisons qu’il faut aller vers une autre politique agricole. Nous ne manquerons pas d’interroger les candidats à ce sujet. »

Collectif de soutien aux victimes des pesticides de l’Ouest

Courriel : victime.pesticide.ouest@ecosolidaire.fr

Site : https://victimepesticide-ouest.ecosolidaire.fr/

Facebook : https://www.facebook.com/victimepesticide.ouest/

Faire sans glyphosate : démonstrations

Des agriculteurs témoignent qu’on peut faire sans le glyphosate à condition d’un accompagnement ( y compris financier).


Contrairement aux noms d’oiseaux qu’affuble Daniel CUEFF aux « écologistes politiques »,  (https://pig.log.bzh/2021/04/23/droit-de-reponse-pig-bzh-sur-mediapart/) il n’en demeure pas moins que lorsque les paysan.nes sont accompagné.es pour sortir du glyphosate: ils.elles savent le faire:

https://www.ouest-france.fr/economie/agriculture/agriculture-ils-ont-decide-de-ranger-le-glyphosate-cf6ddd38-ae66-11eb-b78b-a5b522226cdd
N’en déplaise à Burlot et à la FRSEA-Bretagne qui le conseille!

Alternatives naturelles présentées à SCAER (29)

https://www.letelegramme.fr/finistere/quimperle/a-scaer-une-demonstration-des-alternatives-au-glyphosate-pour-les-agriculteurs-16-04-2021-12736267.php

Alternative au glyphosate

Producteurs de lait normands

Ces producteurs de lait normands ont décidé de «ranger» le glyphosate :

même lorsque les aides ne sont pas au RDV
https://aides.normandie.fr/contrat-de-transition-glyphosate-normandie-2021

 

Articles en détails dans le fichier suivant : glyphosatop

 

Et toujours d’actualité : Roger sauve nous !!!

Orléans – 17 mai – Lutte anti-glyphosate : soutien à 2 militants colleurs d’affiches !

 

 

Soutien à deux militants poursuivis pour avoir collé des affiches anti glyphosate.

 Rassemblement le lundi 17 mai 2021 à 13h15

devant le Tribunal d’Orléans

rue de la Bretonnerie

Le contexte

 

Depuis longtemps, de nombreux citoyens s’interrogent sur la dangerosité du glyphosate et des pesticides. Le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer), agence créée en 1965 par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), a rendu, en 2015, un avis déclarant le glyphosate « probablement cancérigène ». On sait que c’est aussi un perturbateur endocrinien.

 

L’interdiction de ce produit a été demandée dans de nombreux pays dont la France.

Nos gouvernements successifs ont reporté régulièrement le débat sur cette interdiction.

Le gouvernement avait déclaré qu’il serait interdit en 2021 mais Emmanuel Macron a renvoyé cette interdiction aux calendes grecques.

 

À l’occasion d’un débat législatif, le 28 mai 2018, un amendement visant à interdire le glyphosate a été proposé aux députés. Lors du vote de cet amendement, 4 députés du Loiret (Mesdames Dubois, Janvier, Rist et Monsieur De Ganay) étaient absents et 2 autres présents : Monsieur Door, qui a voté contre cet amendement et Monsieur Ramos qui a voté pour.

 

Les faits

 

Les Faucheurs Volontaires du Loiret, fin juin 2018, ont exprimé par voie d’affiches collées sur les permanences des 4 députés absents, leur opposition au glyphosate et ont demandé la raison de leur absence au vote.
Puis, ils ont remis en mains propres le Glypho D’oor à Monsieur Door.

 

Madame Dubois a porté plainte et a souhaité que les 2 colleurs concernés paient plus de 3 000 € (!) pour repeindre les volets de sa permanence.

 

Les deux colleurs, qui revendiquent leur geste ont refusé cette proposition, la conciliation et la reconnaissance de culpabilité. C’est pour cette raison qu’ils ont comparu le 21 février 2019 devant le Tribunal Correctionnel d’Orléans.

Le tribunal a reconnu l’état de nécessité motivant leur action et les a relaxés au pénal.

Le parquet a fait appel et ils sont appelés à comparaître devant la Cour d’Appel d’Orléans le lundi 17 mai à 13h30

 

Nous leur témoignons notre soutien et réaffirmons l’état de nécessité dans lequel se trouve la population entière face au risque sanitaire subi tant que le glyphosate reste autorisé en France.

 

Le comité de soutien aux faucheurs volontaires de Pithiviers

contact : csfvpithiviers@laposte.net

Le collectif des Faucheurs Volontaires du Loiret

Loiret sans OGM ni pesticides

Et n’oublions pas les actions de la coalition Secrets Toxiques : https://www.secretstoxiques.fr

15 mai – Lorient : marche contre Bayer-Monsanto

marche contre Bayer Monsanto
Lorient – 15 mai : marche contre Bayer Monsanto
« Appel à la Marche contre Bayer Monsanto et son monde 
Le samedi 15 Mai, le collectif lorientais appelle à une 6ème Marche contre Bayer Monsanto et son monde.
Nous serons debout face au modèle agricole qui ruine les agriculteurs, détruit la nature et rend malade toute la population.
 
Pour fêter la vie et toutes les activités respectueuses du vivant, rejoignez-nous ! 
Nous devons jouer collectivement pour faire face aux défis sociaux et écologiques qui sont présents autour de nous.
Nous regrouper ! Continuer le combat !
Agir ensemble ! et Résister !
Nous donner la liberté de remettre en cause l’organisation institutionnelle qui continue année après année à valider l’agrochimie, tueuse de vies, partout où elle passe !
A valider les cargos de la mort amenant le poison soja, OGM et pesticides, aux animaux de ferme.
A cautionner les épandages de pesticides à la porte des habitations.
A être dans le déni de l’effondrement de la biodiversité et le bouleversement du climat (un quart des émissions mondiales de gaz à effet de serre par l’agriculture), rien que ça.
Pour lutter, (re)prenons la parole !
 
Rassemblé.e.s notre pouvoir est immense !
Nombreuses et nombreux nous faisons front et résistons.
Venez nombreux-ses à 14h30 le samedi 15 Mai devant l’Hôtel de Ville de Lorient  
 
La démocratie commence par nous, par notre capacité à nous prendre en main face aux enjeux locaux et sociétaux.
Nous pourrions par exemple viser une augmentation de la production alimentaire bio et locale gérée par toutes les communes avoisinantes dans un esprit de service public.
Pour faire part de votre joyeuse et ferme volonté, venez déguisé e s  le samedi 15 avec vos casseroles, slogans, pancartes et banderoles joyeuses et déterminées ! 
Le collectif de la marche contre Bayer Monsanto de Lorient »

Samedi 15 mai 2021 – Lorient

14h30 – Mairie-Parvis du Théatre

Combat Monsanto, aux côtés de Secrets toxiques, du Collectif Vietnam-Dioxine, du Comité de Soutien à Tran To Nga, d’Attac, de la Confédération Paysanne, de Bioconsommacteur, d’Extinction Rebellion Paris et plusieurs autres organisations, organise la Marche contre Monsanto et l’agrochimie qui aura lieu le samedi 15 mai 2021, notamment à Paris mais dans bien d’autres villes.

L’objectif de la marche est entre autre de :

  • Créer un front commun entre tou·te·s les acteur·ice·s en lutte contre l’agro-chimie. Montrer que tou·te·s ces acteur·ice·s sont uni·e·s et déterminé·e·s et faire de ce moment un temps fort qui lance une dynamique citoyenne de mobilisation sur la thématique de l’agriculture, de l’alimentation et de la justice environnementale.
  • Questionner/dénoncer l’économie agricole et l’élevage industriels et le “mode d’habiter la Terre” qu’elle induit, et mobiliser les citoyen·ne·s et les pouvoirs publics autour d’une vision de l’agriculture sans pesticides qui serait respectueuse de la santé et de l’environnement et des animaux, autosuffisante, socialement juste et démocratique.
  • Mettre en lumière les alternatives et solutions existantes et le chemin vers un modèle agricole et social enviable.
  • Réclamer une justice environnementale et soutenir les victimes des produits toxiques (pesticides, agent orange, glyphosate, chlordécone) fabriqués par Monsanto et les autres firmes agro-chimiques.
  • Dénoncer le monde toxique (représenté par Monsanto) et le rôle central que joue l’agro-chimie dans la présence toujours plus importante de contaminants dans les eaux, les sols, et les organismes.

 

Depuis 2013, cet événement mobilise de nombreuses associations et citoyen.ne.s contre le géant de l’agro-chimie et contre un système agro-chimique qui empoisonne la santé humaine et les écosystèmes. La marche contre Monsanto (et l’agrochimie) est l’occasion de nous mobiliser pour la justice environnementale, pour des alternatives aux pesticides et pour un système agricole et alimentaire respectueux de l’humain et de l’environnement. En 2019, lors de la dernière manifestation en présentiel, près de 40 villes se sont mobilisés.

Programme de LORIENT à venir incessamment sous peu 🙂

Avec Secrets Toxiques : https://secretstoxiques.fr

 

A voir : film-documentaire « Gluten, l’ennemi public? » – ARTE -mardi 13 avril – 20h50

Diffusion sur ARTE

Le film-documentaire Gluten, l’ennemi public? de Patrizia Marani sera diffusé sur ARTE le mardi 13 avril, à 20h50.

« Le film est une enquête documentaire qui essaie d’y voir plus clair dans la vague d’intolérance reprochée au gluten en questionnant l’utilisation du glyphosate ainsi que, de manière plus générale, les pratiques d’une agriculture globalisée, vouée à la rentabilité plus qu’à la qualité des produits et à la protection de notre santé et de l’environnement.

Les cas d’intolérance au gluten explosent et les maladies coeliaques sont quatre fois plus élevées que dans les années 1950. Cette ambitieuse enquête révèle les dommages causés par la dérégulation de notre économie sur le blé, notre aliment de base.

Magique, le gluten apporte gonflant et liant aux préparations culinaires. En revanche, il est indigeste. Mais s’il ne fait qu’alourdir l’estomac d’une personne en bonne santé, il provoque chez les individus cœliaques ou sensibles une réaction immunitaire dévastatrice. En 2018, le marché mondial des produits sans gluten pesait 15 milliards d’euros. Il devrait plus que doubler d’ici à 2027. La diabolisation de cette protéine qui se forme en mélangeant l’eau à la farine ne constitue-t-elle qu’un argument marketing ? Ou le blé s’est-il mué en poison ? Comment cette céréale faite pour mûrir au soleil peut-elle prospérer dans des pays froids comme l’Ukraine ou le Canada ? Les cas de maladies cœliaques, quatre fois plus élevés que dans les années 1950, et de sensibilité au gluten ont explosé, avec une vitesse excluant une mutation génétique et accusant notre environnement.

Géopolitique du blé
Jadis élancés, les blés ont rapetissé. Pourquoi ? Parce que les variétés naines s’accordaient mieux avec les engrais à base de nitrates et de phosphates, matières à explosifs dont il fallait écouler les stocks accumulés durant la Seconde Guerre mondiale… Ces « petits blés » contiennent moins de gluten mais dotent celui-ci d’une élasticité renforcée que nous tolérons moins bien. Ce gluten tenace, niché dans de nombreux produits transformés, n’explique pourtant pas à lui seul l’épidémie actuelle.
Les résidus grandissants de glyphosate, un herbicide, dans les aliments à base de céréales ont une part écrasante de responsabilité. 
Le constat dressé par cette enquête, multipliant les éclairages de chercheurs, économistes, juristes, fermiers ou militants, laisse pantois : mainmise des multinationales sur les réglementations, modèle industriel favorisant les grands céréaliers, interdépendance des pays entravant la régulation…
Contrainte d’importer une partie de son blé, l’Italie, qui interdit la dessication (prisé dans les pays froids, le procédé consiste à vaporiser l’herbicide juste avant la moisson pour faire mûrir les plantes artificiellement), a tenté d’indiquer sur les paquets de pâtes la provenance des grains.
Le Canada a aussitôt déposé un recours au tribunal de l’OMC. Pointant les dérives mais aussi les avancées, comme le retour des variétés de blé anciennes en Sicile, un démêlage vigoureux de nos épis et des maux qui les rongent.

Le petit mot de la boîte de prod GRAFFITIDOC :  www.graffitidoc.it

L’engagement des Pisseurs Involontaires de Glyphosate s’inscrivant dans le cadre des problématiques abordées dans le documentaire, nous avons pensé que vos associés pourraient être très intéressés. Si vous le voulez bien, nous serions donc ravis de collaborer avec vous afin de porter l’attention sur ce thème, en relayant l’information concernant le documentaire.

Disponibilité du film sur Internet –> 12 mai

Dans cette perspective, je vous envoie ci-dessous un lien vers la page d’arte.tv où le film est d’ores et déjà disponible et ce jusqu’au 12 mai prochain:

https://www.arte.tv/fr/videos/090077-000-A/gluten-l-ennemi-public/

Diffusion en live sur ARTE Youtube :

Par ailleurs, le film sera également diffusé en live sur la chaîne YouTube d’ARTE, https://www.youtube.com/user/ARTEplus7, une occasion précieuse pour échanger avec des experts qui répondront, en directe, aux questions des spectateurs.

L’exemple Wallon

https://www.fwa.be/cultures/reportage-gluten-lennemi-public-lexemple-wallon

Procès des pesticides Guingamp : verdict

Le tribunal de Guingamp a condamné, ce vendredi, sept faucheurs volontaires à 300 € d’amende avec sursis.

État de nécessité non reconnu

Dans son réquisitoire, la magistrate avait réclamé 1 000 € d’amende, dont 900 € avec sursis. Le tribunal l’a donc partiellement suivie.

https://www.letelegramme.fr/bretagne/guingamp-les-faucheurs-volontaires-condamnes-a-300-eur-d-amende-avec-sursis-02-04-2021-12729306.php

Affaire à suivre !!!

http://secretstoxiques.fr