Les Faucheurs Volontaires paralysent le site chimique BASF à Genay (69)

Communiqué de presse des Faucheurs et Faucheuses Volontaires

https://faucheurs-volontaires.fr/

Revue de presse

https://www.leprogres.fr/environnement/2022/03/04/80-faucheurs-volontaires-occupent-le-site-de-l-entreprise-basf-a-genay

https://www.leprogres.fr/faits-divers-justice/2022/03/05/pourquoi-l-usine-chimique-basf-de-genay-a-ete-envahie-par-les-faucheurs-volontaires

https://theworldnews.net/fr-news/rhone-des-faucheurs-volontaires-s-introduisent-sur-le-site-sensible-basf-de-genay

https://actu.fr/auvergne-rhone-alpes/genay_69278/lyon-helicoptere-gendarmes-en-nombre-action-choc-de-militants-dans-une-usine-chimique-a-risque_49162866.html

https://www.lyonmag.com/article/121465/pres-de-lyon-des-dizaines-de-manifestants-investissent-un-site-classe-seveso

Le site chimique de BASF à Genay a été paralysé vendredi par les Faucheurs Volontaires durant plusieurs heures

https://rebellyon.info/Le-site-chimique-de-BASF-a-Genay-a-ete-23758

Découvrez le film “Secrets Toxiques” en avant première

Le film en avant première

­Le film de Secrets Toxiques est enfin sorti !

Pour le visionner en exclusivité, cliquez directement sur l’image ci dessous.

Cette histoire commence par une loi européenne exigeant des études à long terme sur la toxicité des produits accessible à la vente : une belle avancée.
Pourtant, que ce soit le déclin des oiseaux, des insectes, ou la hausse des taux de cancers dans les milieux agricoles : tout porte à croire que des substances dangereuses sont utilisées dans les campagnes européens.
Face à ce constat, un travail d’enquête s’impose auprès des scientifiques, des institutions politiques, des agences sanitaires, des citoyens…

  • Comment en sommes nous arrivés à retrouver des pesticides toxiques dans nos champs et nos assiettes ?
  • Comment est évaluée la toxicité des pesticides en France et en Europe ? Quelles sont les alternatives ?
    Avec ce film, nous répondons à ces questions.

Aidez à diffuser ce travail

Pour nous aider à diffuser notre travail, nos idées et avancer dans notre combat, vous pouvez partager ce film sur Youtube, Facebook ou Twitter, ou encore en transférant ce mail à 3 de vos contacts!

Projections – débats du film en Bretagne

PIG BZH est membre de la coalition d’ONG / associations Secrets Toxiques et organisera très prochainement des projections-débats autour de ce film.
Nous publierons tout bientôt les dates et lieux des projections.

Si vous êtes vous même intéressé.e par l’organisation d’une projection-débat, et disposez d’un lieu pour la projection, rapprochez vous de nous en écrivant un email  à cette adresse

 

Aide au financement des actions de Secrets Toxiques

­Et vous, que pouvez vous faire contre le système des pesticides ?
­
­Pour nous permettre d’aller jusqu’au bout et de transformer ce système inefficace afin qu’aucun pesticide dangereux ne soit autorisé, nous avons besoin de vous.
Ce mouvement est historique et nous n’avons jamais été aussi proche de la réussite.
Nous souhaitons organiser le maximum de projections-débats pour diffuser le film, et sensibiliser au maximum le public en cette période de renouvellement de l’autorisation du glyphosate et de campagne présidentielle.
C’est pourquoi nous venons solliciter votre aide aujourd’hui : c’est avec vous que nous y arriverons !!!
Que ce soit à hauteur de 1€, de 20€ ou de plus, chacun de vos dons peut nous permettre d’aller un peu plus loin. En plus, vos dons sont défiscalisés : c’est à dire qu’un don d’une valeur de 100€ ne vous coûte en réalité que 34€ ! Pour nous aider et agir en direction d’un monde sans pesticides, cliquez sur le bouton ci-dessous :

J’agis directement contre les pesticides

­Secrets Toxiques dans le détail

http://secretstoxiques.fr/

pesticides : notre santé / leur procès
­

La pétition de “Secrets Toxiques” est ouverte aux signatures

Signez dès maintenant la pétition adressée au Parlement Européen !

pesticides : notre santé / leur procès

Suite de l’audition du 7 février à la Commission des pétitions du Parlement Européen

https://pig.log.bzh/2022/02/05/pesticides-conference-presse-et-communique-de-secrets-toxiques/  au cours de laquelle la  Commission des Pétitions du Parlement Européen a entériné la pétition de Secrets Toxiques  et demandé la réalisation d’études expérimentales de toxicité sur les pesticides avant leur homologation !

Grâce à cela, ce dossier est maintenant sur le bureau de tous les parlementaires européens, pour obtenir de réelles évaluations de la toxicité des pesticides avant leur mise sur le marché !
Plus nous serons nombreuses et nombreux à signer, plus l’attention à ce problème sera grande, plus nos chances d’obtenir une issue favorable s’améliorent !

Il faudra encore plusieurs semaines avant que cette pétition soit mise en ligne.
Nous vous donnerons bien évidemment le lien pour la signer.
Mais d’ici là, vous pouvez d’ores et déjà nous envoyer votre signature par e-mail, Secrets Toxiques se chargera de la transmettre au secrétariat du Parlement !

Comment signer la pétition dès maintenant ?

Maintenant c’est encore un peu compliqué, mais la version à signer en ligne sera disponible vers mi avril 2022. 

Si vous voulez signer maintenant tout de même, voici la procédure

Pour cela, envoyez à l’adresse petitionst.europe@protonmail.com les éléments suivants :

• Votre nom

• Votre prénom

• Votre date et lieu de naissance

• Votre nationalité

• Votre adresse (incluant pays)

• Votre numéro de pièce d’identité (Carte d’identité ou Passeport)

Ce formulaire rempli et signé

Secrets Toxiques

Home

Nouvelles de la pétition : MAJ le 3 mars 2022

La pétition suit son parcours administratif avant d’être mise en ligne, vous pouvez la retrouver sur le site de l’Europe : https://www.europarl.europa.eu/cmsdata/245341/02.%20February%202022.pdf

Agriculteurs intoxiqués, inefficacité de leurs protections des pesticides – enquête du Monde

Pesticides : la grande illusion des équipements de protection des agriculteurs

Par

« Agriculteurs intoxiqués » (1/4).
Jean-Baptiste Lefoulon se tient en caleçon au milieu de la cour de sa ferme. Quatre mains enveloppées de plastique bleu l’habillent : tee-shirt à manches longues, culotte blanche à jambes longues, combinaison de travail zippée portant broderie d’une marque de machines agricoles, gants immaculés qui ne vont pas le rester, casquette. Geste précis et regard concentré, deux scientifiques collent sur lui des patchs de 10 × 10 centimètres qu’ils extraient du coffre de leur voiture.

Dans leur ferme de la Baucherie, sur la commune de Lingèvres, dans le Calvados, les Lefoulon, parents et fils, cultivent céréales et maïs sur cent hectares et élèvent 140 vaches laitières. Cette étude à laquelle le jeune homme participe volontiers, « pour faire avancer la science », s’intitule « Pestexpo » – pour pesticide et exposition. En cet après-midi de mai 2021, les deux scientifiques sont venus consigner chacune des actions de l’agriculteur dans son quotidien le plus banal, pendant le semis de maïs.

Suite sur LeMonde.fr/planete…

PODCAST sur l’enquête

Podcast : Stéphane Horel revient sur cette enquête

Alerte lancée par les chercheur.euse.s Garrigou & Baldi en 2007 :

https://www.documentcloud.org/documents/21195797-20070416-garrigou-baldi-alert-note-on-personal-protection-equipment

On le voit bien sur l’étiquette, yapa de problème !

Tout est sous contrôle, on se demande  bien ce que vont chercher les scientifiques qui parlent de l’intoxication des travailleur.euses agricoles !!!
Mais où va t-on si on ne peut même plus croire les fabricants de pesticides ???

Pesticides : conférence de presse et communiqué de Secrets Toxiques

2 événements à l’agenda de Secrets Toxiques cette semaine, retransmis en visio :

– 7 février : audition à la Commission des Pétitions du Parlement Européen
– 8 février : conférence de presse

Détails :

 

Communiqué et invitation conférence de presse – 8 février 2022 à 8h30
­

https://us02web.zoom.us/j/89983357233?pwd=ZngxbXp0VktqejVTbUJUMEg0a0tlUT09
­
­
Le 7 février 2022, aux alentours de 16h45, la Commission des Pétitions du Parlement Européen examine la demande de pétition déposée par 15 associations européennes situées en France, en Allemagne, en Italie, en Espagne et en Belgique.
L’audition peut être suivie à l’adresse suivante :

https://multimedia.europarl.europa.eu/en/webstreaming/peti-committee-meeting_20220207-1645-COMMITTEE-PETI

Ces associations demandent l’ouverture d’une pétition européenne appelant à la réalisation d’études expérimentales de toxicité à long terme des pesticides dans leur formulation complète avant leur homologation sur le marché européen.
Elles demandent également un audit des pesticides actuellement homologués, et une révision du secret industriel couvrant la composition des pesticides.

Ces demandes font suite aux résultats d’un travail d’enquête mené conjointement par l’ONG Secrets Toxiques et plusieurs parlementaires européens et français, à la suite de l’interpellation de l’EFSA par 119 parlementaires en février 2021.

Cette enquête a mis en lumière l’absence d’évaluation sérieuse des pesticides dans leur formulation complète.
Bien que le règlement 1107/2009 concernant la mise sur le marché des pesticides dans l’UE, confirmé par l’arrêt de la CJUE du 1er octobre 2019, exige que les pesticides soient évalués dans leur formulation complète, les seules études expérimentales réalisées dans le cadre du processus d’homologation portent sur la substance déclarée comme active.
Par exemple, dans le cas du RoundUp, seul l’effet à long terme du glyphosate seul est évalué expérimentalement.
L’effet des co-formulants du produit et des interactions entre eux n’est donc pas évalué expérimentalement.

D’après l’EFSA, les évaluations de la toxicité des produits en formulation complète sont réalisées sur la base de modélisations théoriques dont les résultats ne sont pas publiés, et dont les bases de données servant à ces modélisations ne sont pas toujours renseignées sur la toxicité à long terme des composants des pesticides.

Il en résulte une grave sous-estimation de la toxicité des produits autorisés, dont la conformité avec le règlement 1107/2009 doit être assurée au plus vite, au vu du risque sanitaire et environnemental encouru par l’ensemble des citoyennes et citoyens européens.

En présence de

Philippe Piard, co-président de Secrets Toxiques
Dominique Masset, co-président de Secrets Toxiques
François Veillerette, porte-parole de Générations Futures
Andy Battentier, directeur de campagne de Secrets Toxiques

Benoît Biteau, Eurodéputé, Verts/ALE
Claude Gruffat, Eurodéputé, Verts/ALE
Michèle Rivasi, Eurodéputée, Verts/ALE
Loïc Prud’homme, député français, LFI

« Le système d’évaluation européen des pesticides est-il réellement efficace ?
En toute honnêteté je pense que non!
La fiabilité de la méthode d’évaluation de toxicité d’un produit dans son ensemble est très discutable.
Que ce soit pour la santé des agriculteurs, celle des consommateurs ou encore pour l’environnement, une profonde révision du processus de validation de ces produits est indispensable.
Bien des années ont passé depuis la commission d’enquête du Parlement européen sur les pesticides, mais l’état des lieux aujourd’hui est le même qu’il y a 5 ans.
Ce n’est pas acceptable »
Eric Andrieu, eurodéputé et ancien président de la Commission PEST

Contacts

  • Pour Secrets Toxiques : Andy Battentier – andy.battentier@protonmail.ch – +33769161418
  • Pour Benoît Biteau : Océane Mariel – oceane.mariel@la.europarl.europa.eu – +33645483085
  • Pour Claude Gruffat : Jacques Loyau – jacques.loyau@europarl.europa.eu – +32493453710
  • Pour Michèle Rivasi : Charles-Maxence Layet – charles-maxence.layet@europarl.europa.eu – +33608924600
  • Pour Loïc Prud’homme : Elise Gaubert – loic.prudhomme@assemblee-nationale.fr – +33640429481
  • Pour Eric Andrieu : Emmanuel Foulon emmanuel.foulon@europarl.europa.eu +32497594186
  • Pour Manuel Bompard : Lucas Trottmann – lucas.trottmann@europarl.europa.eu – +33786908737
  • Pour Joël Labbé : Fanny Duperray – j.labbe@senat.fr – +33778100564

Dossier de presse

Dossier Presse Francais

Secrets Toxiques auditionné au parlement européen

pesticides : notre santé / leur procès

MAJ 7 février au soir : Victoire !!!

La pétition a reçu le feu vert de la commission des pétitions du Parlement Européen !

https://secretstoxiques.fr/2022/02/08/la-petition-secrets-toxiques-est-aprouvee-par-le-parlement-europeen/

Malgré les objections du représentant de la Commission Européenne qui a tout fait pour l’en empêcher …
Audition en replay à l’adresse suivante : https://multimedia.europarl.europa.eu/en/webstreaming/peti-committee-meeting_20220207-1645-COMMITTEE-PETI

Le 7 février, rendez-vous au Parlement Européen

Il y a quelques semaines, nous vous informions du dépôt d’une pétition un peu spéciale au Parlement Européen. Celle-ci nous permet d’être auditionnés par la Commission des Pétitions et de porter ainsi nos thèmes au coeur du Parlement Européen !

Nous avons reçu l’information en fin de semaine dernière : nous serons auditionnés en urgence lundi prochain, le 7 février, aux alentours de 16h45.
Suivez l’évènement en direct à partir de la page http://www.europarl.europa.eu/committees/fr/peti/home/highlights

Lors de l’audition, la Commission décidera du maintien en ligne de notre pétition. Nous comptons alors sur vous pour la signer et la faire signer massivement, pour faire savoir au Parlement Européen que ces enjeux sont cruciaux pour les citoyennes et les citoyens

 

PestiRiv : étude inédite sur l’exposition aux pesticides des personnes vivant en zone viticole

PestiRiv

Objectifs


“A partir du mois d’octobre 2021, l’Anses et Santé publique France lancent PestiRiv : une étude pour mieux connaître et comprendre l’exposition aux pesticides des personnes vivant près de cultures viticoles. Menée en France métropolitaine, cette étude consiste en des mesures dans les urines et les cheveux chez 3 350 participants répartis dans 6 régions couplées à des mesures dans l’air, les poussières et les fruits et légumes du jardin. L’alimentation, l’activité professionnelle et les usages domestiques seront aussi documentés. Les résultats permettront d’identifier les sources qui contribuent le plus à l’exposition aux pesticides et de renforcer les mesures de prévention.”

https://www.anses.fr/fr/content/pestiriv-une-%C3%A9tude-sur-l%E2%80%99exposition-aux-pesticides-des-personnes-vivant-en-zone-viticole

Lancement de de la campagne PestiRiv

A partir d’octobre 2021 :
https://www.anses.fr/fr/content/lancement-de-pestiriv-une-%C3%A9tude-in%C3%A9dite-sur-l%E2%80%99exposition-aux-pesticides-des-personnes-vivant

Opposition du CIVB

Apparemment très inquiet quand aux résultats de cette étude d’exposition des riverains aux pesticides, le CIVB (Conseil Interprofessionnnel des vins de Bordeaux) manifeste son opposition à la campagne et multiplie les actions de lobbying pour torpiller l’étude.
A lire sur le site de l’Association Alerte aux toxiques 

Par ici : https://alerteauxtoxiques.com/2021/10/30/pestiriv-vendanges-2021-un-gout-demmerdes/

RAPPEL : cagnotte pour l’appel de Valérie Murat

Cagnotte pour permettre à “Alerte aux toxiques” et Valérie Murat de faire appel dans l’affaire des vins de Bordeaux (CIVB) participer à la cagnotte

pétition de soutien à Valérie Murat et à « Alerte aux toxiques »

 

Vins de Bordeaux HVE suite : Valérie Murat devra payer 125000 € pour pouvoir faire appel !!!

 

VRTH : gouvernement Hors la Loi – action FV BZH

Les Faucheurs et Faucheuses volontaires de Bretagne ont organisé ce samedi 27 novembre des caravanes qui ont sillonné la Bretagne pour rappeler par voie d’affichage que

le gouvernement n’a toujours pas exécuté les
injonctions que lui a adressées le Conseil d’État.

Gouvernement hors la loi

Le gouvernement français est hors la loi depuis plus d’un an.
Des OGM cachés (Tournesol et colza Rendus Tolérants à des Herbicides – les VRTH – ) sont toujours cultivés et consommés en France et des OGM issus de nouvelles techniques de modifications génétiques peuvent se
développer en toute opacité.

Le tract des Faucheurs et des Faucheuses d’OGM breton.ne.s :

Hors la loi
État Hors la loi – Communiqué des Faucheurs et Faucheuses d’OGM BZH

Lieux visités et informés :

Permanences de députés :

Châteaulin : permanence du Député Richard Ferrand

  • Député de la 6ème circonscription du Finistère – LREM
  • Président de l’Assemblée nationale
    (tout de même …)

Concarneau : permanence d’Erwan Balanant

Député de la 8ème circonscription du Finistère – LREM

https://www.letelegramme.fr/finistere/concarneau/a-concarneau-les-faucheurs-volontaires-interpellent-le-depute-sur-les-ogm-caches-28-11-2021-12876499.php

https://www.ouest-france.fr/environnement/pays-de-concarneau-les-faucheurs-volontaires-interpellent-le-depute-70688df0-4f75-11ec-b93a-6aa1b43b752b

Le télégramme 29 novembre 2021

Lorient : permanence de Gwendal Rouillard

Député de la 5ème circonscription du Morbihan
LREM

Permanence du député Gwendal Rouillard – Lorient
Permanence du député Gwendal Rouillard – Lorient

Hennebont : permanence de Jean Michel Jacques

Député de la 6ème  circonscription du Morbihan – LREM

 

permanence du député Jean Michel Jacques – Hennebont

Autres lieux :

Mairie de Quimperlé pour Michaël Quernez,
Élu régional Bretagne et
Maire de Quimperlé

Michaël Quernez, Premier vice-président du Conseil régional de Bretagne, en charge de la question du climat et des mobilités, assurait le 11 novembre dernier dans les colonnes du Télégramme
« La Bretagne sera attentive à tous les engagements de la France. La Région est déjà engagée et a lancé des projets comme le Haut conseil breton pour le climat ».

https://www.letelegramme.fr/finistere/quimperle/des-faucheurs-volontaires-affichent-leur-mecontentement-a-la-mairie-de-quimperle-29-11-2021-12877872.php

Quimperle Mairie

Sous préfecture de Châteaulin

Sous préfecture de Lorient

Sous préfecture de Lorient

Grand théâtre Lorient

Plonevez Porzay

Le Faouët

(Mairie, place, pas de photos)

Carhaix

(pas de photos, il faisait nuit)

Autres  collages :

Lorient palais des congrès

Lorient palais des congrès

EUREDEN

https://faucheurs-volontaires.fr/

Explication de la problématique par Inf’OGM :

https://www.infogm.org/7293-ogm-non-transgeniques-justice-europeenne-a-nouveau-saisie

Le Parlement européen s’empare de la question du refus du gouvernement français d’appliquer la réglementation OGM

 

“Dénigrement des vins de Bordeaux” : mobilisation le 13 octobre à Bordeaux

Mobilisation le 13 octobre 2021 à Bordeaux

PIG BZH soutient bien évidemment Valérie Murat !

Et sur ce thème, focus sur les labels alimentaires de certification environnementale :
https://lareleveetlapeste.fr/les-labels-alimentaires-de-certification-environnementale-trompent-les-consommateurs/

Pétition de soutien à Valérie Murat, porte parole de l’association “Alerte aux toxiques” :
petition de soutien à Valérie Murat

Les Vins de Bordeaux veulent empêcher Valérie Murat de faire appel

Les Faucheurs et faucheuses volontaires manifestent à Rostrenen

Faucheurs Faucheuses Volontaires d’OGM : https://faucheurs-volontaires.fr/
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Publié le 20 septembre 2021 à 17h57 sur le site : du Télégramme

Les faucheurs volontaires manifestent devant la gendarmerie de Rostrenen

Ce lundi après-midi 20 septembre, quatre faucheurs volontaires d’OGM convoqués à la gendarmerie de Rostrenen ont reçu le soutien d’une vingtaine de personnes.

Une vingtaine de personnes sont venues soutenir les quatre faucheurs volontaires convoqués ce lundi à la gendarmerie de Rostrenen.
Une vingtaine de personnes sont venues soutenir les quatre faucheurs volontaires convoqués ce lundi à la gendarmerie de Rostrenen. (Le Télégramme/Lionel Samson)

Ce lundi en début d’après-midi, quatre faucheurs volontaires d’OGM, condamnés le 2 avril dernier par le tribunal de Guingamp pour avoir recouvert de peinture des emballages de produits phytosanitaires contenant du glyphosate dans des jardineries de la région guingampaise, étaient convoqués à la gendarmerie de Rostrenen pour un prélèvement d’ADN et une audition.

Refus du prélèvement ADN

Autant l’audition n’a pas posé de problème, autant le prélèvement d’ADN s’est soldé par un refus des quatre faucheurs volontaires. « On refuse ce prélèvement, une manière de fichage complètement disproportionné par rapport aux faits reprochés, a confirmé Tugdual Carluer, un des quatre condamnés à Guingamp. Cela montre clairement la volonté de mettre la pression sur les actions militantes ». « Nous revendiquons un acte militant pour le bien commun et je ne pense pas que nous soyons dangereux pour la société », a ajouté Brigitte Plunian, elle aussi concerné par le prélèvement d’ADN.

Des faits qui remontent à 2016

L’acte militant en question remonte au samedi 19 mars 2016, quand sept faucheurs volontaires s’étaient introduits dans trois jardineries de la région guingampaise et avaient peinturluré des emballages de produits contenant du glyphosate, les rendant impropres à la vente. Le tout à visage découvert, dans le cadre d’une action nationale menée un peu partout en France par des militants écologistes. Par cet acte, ils voulaient dénoncer la lenteur des services publics à interdire la vente du glyphosate dans ces fameux produits phytosanitaires. Suspendu en 2017, le procès avait repris le 28 janvier 2021 avant un jugement et une condamnation le 2 avril des faucheurs à une amende avec sursis de 300 €.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Rostrenen. Les « faucheurs volontaires » refusent un prélèvement ADN

A lire sur le site de Ouest France

​Sept « faucheurs volontaires » avaient été condamnés en avril 2021, à Guingamp (Côtes-d’Armor) pour avoir recouvert de peinture des bidons de pesticides. Ce lundi 20 septembre, quatre d’entre eux ont été convoqués à la gendarmerie de Rostrenen, pour un prélèvement ADN qu’ils ont refusé.

Une vingtaine de personnes ont soutenu quatre faucheurs volontaires d’OGM convoqués à la gendarmerie de Rostrenen. | OUEST-FRANCE

C’est un nouveau volet qui s’ouvre dans l’affaire des sept « faucheurs volontaires » qui avaient été condamnés à 300 € avec sursis, en avril 2021 au tribunal correctionnel de Guingamp (Côtes-d’Armor), pour détérioration de biens. En 2016, ils avaient aspergé de peinture des bidons d’herbicide au glyphosate, dans trois jardineries de Guingamp, Plouisy et Saint-Agathon.

Ce lundi 20 septembre 2021, quatre d’entre eux ont été convoqués à la gendarmerie de Rostrenen pour un prélèvement d’ADN. Un autre avait été convoqué à la gendarmerie de Callac, il y a quelques jours de cela, pour le même motif. Les deux autres « faucheurs » feront, eux aussi, l’objet d’une convocation prochainement.

« Ils ont été jugés pour détérioration de biens en avril, explique Me Bouquet-Elkaïm, leur avocat. Après le jugement, le parquet de Saint-Brieuc a demandé un prélèvement ADN ; c’était une possibilité. C’est un nouveau volet qui s’ouvre. » Un prélèvement que les cinq premiers « faucheurs volontaires » ont rejeté. Et qui, selon l’avocat, devrait faire également l’objet d’un refus par les deux autres personnes concernées. « Ce refus constitue une nouvelle infraction, souligne Me Bouquet-Elkaïm. Il reviendra au procureur de décider de la suite à donner. »

Interview sur Radio Kerné

Atersadenn e brezhoneg war Radio Kerne (deus 30′ betek 42′)
https://www.radiokerne.bzh/fr/re-bell-ganti-jeudi-22-septembre/

Et la suite :

RV au  Tribunal Correctionnel de Guingamp le 8 avril 2022…