8 janvier à Jugon-les-lacs : nouvelle convocation en gendarmerie pour les Faucheurs volontaires

Le bagad des bleus a débarqué pour convoquer l’un des nôtres, et nous vous espérons nombreuses et nombreux pour l’accompagner et le soutenir,

Ce samedi 8 janvier 2022 à 14 h 30

à la gendarmerie de Jugon-les-lacs

Donc ce
SAMEDI 8 JANVIER 2022

à 13h30 gendarmerie de Jugon-les-lacs 21 rue des écoles (Dépt 22 )

Vous êtes les bienvenu.e.s avec votre bonne humeur, vos chants, pour un rassemblement de soutien.

https://faucheurs-volontaires.fr/
Contact : faucheusesvolontaires29@protonmail.com
Contact 22 : 07 60 32 55 79

VRTH : gouvernement Hors la Loi – action FV BZH

Les Faucheurs et Faucheuses volontaires de Bretagne ont organisé ce samedi 27 novembre des caravanes qui ont sillonné la Bretagne pour rappeler par voie d’affichage que

le gouvernement n’a toujours pas exécuté les
injonctions que lui a adressées le Conseil d’État.

Gouvernement hors la loi

Le gouvernement français est hors la loi depuis plus d’un an.
Des OGM cachés (Tournesol et colza Rendus Tolérants à des Herbicides – les VRTH – ) sont toujours cultivés et consommés en France et des OGM issus de nouvelles techniques de modifications génétiques peuvent se
développer en toute opacité.

Le tract des Faucheurs et des Faucheuses d’OGM breton.ne.s :

Hors la loi
État Hors la loi – Communiqué des Faucheurs et Faucheuses d’OGM BZH

Lieux visités et informés :

Permanences de députés :

Châteaulin : permanence du Député Richard Ferrand

  • Député de la 6ème circonscription du Finistère – LREM
  • Président de l’Assemblée nationale
    (tout de même …)

Concarneau : permanence d’Erwan Balanant

Député de la 8ème circonscription du Finistère – LREM

https://www.letelegramme.fr/finistere/concarneau/a-concarneau-les-faucheurs-volontaires-interpellent-le-depute-sur-les-ogm-caches-28-11-2021-12876499.php

https://www.ouest-france.fr/environnement/pays-de-concarneau-les-faucheurs-volontaires-interpellent-le-depute-70688df0-4f75-11ec-b93a-6aa1b43b752b

Le télégramme 29 novembre 2021

Lorient : permanence de Gwendal Rouillard

Député de la 5ème circonscription du Morbihan
LREM

Permanence du député Gwendal Rouillard – Lorient
Permanence du député Gwendal Rouillard – Lorient

Hennebont : permanence de Jean Michel Jacques

Député de la 6ème  circonscription du Morbihan – LREM

 

permanence du député Jean Michel Jacques – Hennebont

Autres lieux :

Mairie de Quimperlé pour Michaël Quernez,
Élu régional Bretagne et
Maire de Quimperlé

Michaël Quernez, Premier vice-président du Conseil régional de Bretagne, en charge de la question du climat et des mobilités, assurait le 11 novembre dernier dans les colonnes du Télégramme
« La Bretagne sera attentive à tous les engagements de la France. La Région est déjà engagée et a lancé des projets comme le Haut conseil breton pour le climat ».

https://www.letelegramme.fr/finistere/quimperle/des-faucheurs-volontaires-affichent-leur-mecontentement-a-la-mairie-de-quimperle-29-11-2021-12877872.php

Quimperle Mairie

Sous préfecture de Châteaulin

Sous préfecture de Lorient

Sous préfecture de Lorient

Grand théâtre Lorient

Plonevez Porzay

Le Faouët

(Mairie, place, pas de photos)

Carhaix

(pas de photos, il faisait nuit)

Autres  collages :

Lorient palais des congrès

Lorient palais des congrès

EUREDEN

https://faucheurs-volontaires.fr/

Explication de la problématique par Inf’OGM :

https://www.infogm.org/7293-ogm-non-transgeniques-justice-europeenne-a-nouveau-saisie

Le Parlement européen s’empare de la question du refus du gouvernement français d’appliquer la réglementation OGM

 

OGM : des faucheurs volontaires mènent une « inspection citoyenne » chez RAGT à Calmont dans l’Aveyron

Communiqué des Faucheurs et Faucheuses Volontaires :

 

 

        Rodez, le 10 novembre 2021

 

 

Face au développement de la filière OGM par les semenciers et à
un gouvernement hors-la-loi,
les Faucheurs Volontaires d’OGM
passent à l’action en Aveyron

D’ambeyrac (12) à Calmont (12), l’itinéraire d’une graine de tournesol :

produite par la RAGT sur le bord du Lot, cette semence OGM VOLLCANO CLP est rescapée d’un fauchage en août 2021 par les faucheuses et faucheurs volontaires venus dénoncer la culture en plein champs de tournesols OGM, trafiqués pour tolérer les désherbants.
Parvenue à maturité, cette graine a été récoltée début octobre et acheminée jusqu’au site RAGT Semences de Calmont, 20 km au Sud de Rodez.

C’est précisément là que les faucheurs volontaires, venus de toute la France, la recherchent aujourd’hui.
Objectif de cette inspection citoyenne : trouver les semences OGM de tournesols mais aussi de Colza entreposées dans les locaux de la RAGT et les rendre impropres à la commercialisation.

Ces plantes imbibées de poisons impactent gravement la santé humaine, la biodiversité animale, la vie des sols, la qualité de l’eau …
Elles contaminent tous les modes de cultures aux alentours et contraignent les agriculteurs à l’utilisation accrue de produits chimiques faces aux adventices devenues résistantes.

Ces semences sont aussi illégales.
Le gouvernement refuse toujours d’appliquer les injonctions du Conseil d’État en Février 2020 faisant suite à un arrêt de la Cour de Justice de l’Union Européenne de juillet 2018.
Il doit interdire la mise sur le marché de ces semences OGM. Or, rien n’a été fait …

Au contraire, le gouvernement français fait pression pour mettre en chantier une modification de la loi européenne afin que l’industrie semencière puisse continuer à empoisonner la planète.
Et la France prendra la présidence de la Commission Européenne au 1er janvier 2022 …

Face à ces manquements inacceptables, les FV lanceurs d’alertes, sont en ÉTAT de NÉCESSITÉ, comme l’ont déjà conclu les juges du tribunal de Perpignan (procès du 15 octobre 2020)

www.faucheurs.volontaires.fr

Mel : collectif@faucheurs-volontaires.fr

Résultats de l’inspection citoyenne :

Présence confirmée de colza Clearfield et de tournesol vollcano Clearfield+ 

Revue de presse :

Faucheurs·ses Volontaires : ces OGM cachés dont on ne veut pas

10 NOVEMBRE 2021. NOUVEAUX OGM : des faucheurs volontaires mènent une « inspection citoyenne » chez RAGT dans l’Aveyron

https://faucheurs-volontaires.fr/calmont.htm

https://reporterre.net/En-Aveyron-des-activistes-eventrent-des-sacs-de-nouveaux-OGM

https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/emissions/jt-local-1920-quercy
(séquence entre 1’50 » et  2’50 »)

https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/aveyron/rodez/ogm-des-faucheurs-volontaires-menent-une-inspection-citoyenne-chez-ragt-a-calmont-dans-l-aveyron-2329744.html

OGM : des faucheurs volontaires mènent une « inspection citoyenne » chez RAGT à Calmont dans l’Aveyron

 

https://www.centrepresseaveyron.fr/2021/11/10/aveyron-les-faucheurs-volontaires-detruisent-des-semences-de-tournesol-sur-un-site-de-la-ragt-a-calmont-9920430.php

https://www.notretemps.com/depeches/aveyron-des-faucheurs-d-ogm-detruisent-plusieurs-tonnes-de-semences-de-tournesol-40814

https://actu.fr/faits-divers/aveyron-des-faucheurs-volontaires-s-introduisent-chez-ragt-a-calmont_46364091.html

Réaction du président de RAGT

Parue le 22 /11 / 2021 sur le site de FR3
https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/aveyron/rodez/aveyron-le-ras-le-bol-du-president-du-groupe-ragt-apres-la-derniere-action-des-faucheurs-volontaires-2345764.html

Historique des actions des Faucheurs Faucheuses Volontaires sur le même sujet

A consulter sur le site de INFO OGM : https://www.infogm.org/5676-ogm-pesticide-vrth-bilan-actions-faucheurs-volontaires

Colza et tournesol OGM : depuis des mois GOUVERNEMENT Hors la loi

 

Le Parlement européen s’empare de la question du refus du gouvernement français d’appliquer la réglementation OGM

confederation paysanne et FNAB

À la demande de la Confédération paysanne et de la FNAB, la Commission des pétitions du Parlement européen s’est saisie lundi 25 octobre du dossier des cultures illégales de colza OGM rendu tolérant aux herbicides, illégalité couverte par le gouvernement français qui refuse obstinément d’appliquer l’arrêt du Conseil d’État qui l’a enjoint de les interdire avant le 7 novembre 2020 (1).

Les parlementaires européens ont rejeté l’avis de la Commission européenne leur demandant de fermer ce dossier et ont, au contraire, décidé de poursuivre son évaluation, d’adresser aux autorités françaises un courrier de demande d’explications et de demander à la Commission européenne de leur communiquer l’avis que le gouvernement français aurait dû produire en réponse à ses objections il y a un an, avant le 7 novembre 2020 (2), mais qu’il n’a toujours pas produit.

La Confédération paysanne et la FNAB remercient les parlementaires qui se sont mobilisés pour défendre le principe de précaution et le droit de cultiver et de consommer sans OGM. Ce droit est primordial dans le contexte du Green Deal européen que les lobbies agroalimentaires veulent instrumentaliser pour imposer la suppression de la réglementation européenne sur les OGM. Ces industriels programment également la disparition des paysans et paysannes, qui produisent une nourriture issue des plantes et des animaux que nous offre la nature, au profit d’une alimentation biotechnologique issue de cultures cellulaires en laboratoire et cultivée à grands renforts d’engrais et de pesticides de synthèse.

(1) Vidéo consultable sur la chaîne youtube de la Confédération paysanne : https://youtu.be/T5GFIgxeJls et disponible sur le site du PE : https://multimedia.europarl.europa.eu/en/committee-on-petitions_20211025-1645-COMMITTEE-PETI_vd

(2) Dans le cadre de la procédure européenne TRIS, la Commission européenne a émis un avis négatif sur la proposition de décrets et arrêts du gouvernement français concernant ces cultures illégales d’OGM : https://ec.europa.eu/growth/tools-databases/tris/fr/index.cfm/search/?trisaction=search.detail&year=2020&num=280&mLang=FR

La pétition « Arrêtons la nouvelle vague des OGM » a déjà été signée par plus de 157.000 personnes : https://ogm-jenveuxpas.agirpourlenvironnement.org/

Contacts :
–    Nicolas Girod, porte-parole de la Confédération paysanne: 06 07 55 29 09
–    Guy Kastler, commission OGM de la Confédération paysanne : 06 03 94 57 21
–    Daniel Evain, secrétaire de la FNAB : 06 84 06 64 38
–    Caroline Nugues, chargée de communication de la Confédération paysanne: 06 95 29 80 78

6 Faucheuses et Faucheurs d’OGM entendus par la gendarmerie de Moëlan sur mer

Publié le 10 septembre 2021 à 16h30 sur https://www.letelegramme.fr/bretagne/incident-a-rennes-des-militants-anti-ogm-s-introduisent-au-conseil-regional-10-07-2020-12580476.php

Six faucheurs volontaires ont été convoqués à la gendarmerie de Moëlan-sur-Mer

 

Lecture : 2 minutes.

Six faucheurs volontaires anti-OGM ont été convoqués, ce vendredi 10 septembre, à la gendarmerie de Moëlan-sur-Mer. Une quarantaine de militants étaient venus les soutenir.

Yves et Claude, parmi les premiers convoqués depuis le passage non annoncé des faucheurs au conseil régional, il y a bientôt un an.
Yves et Claude, parmi les premiers convoqués depuis le passage non annoncé des faucheurs au conseil régional, il y a bientôt un an. (Le Télégramme/Gwen Rastoll)

« Un passage en force » selon les uns, « une entrée inattendue, sans violence », selon les autres : il y a un an, le 10 juillet, l’irruption dans l’hémicycle d’une vingtaine de faucheurs volontaires anti-OGM avait mis en émoi les élus du conseil régional. Deux plaintes avaient été déposées, l’une par Fanny Chappé, maire de Paimpol, l’autre par Olivier Allain, maire de Corlay. La procédure suit depuis son cours et, ce vendredi, six faucheurs qui demeurent dans le pays de Quimperlé étaient convoqués à la gendarmerie de Moëlan-sur-Mer. « Même si cette entrée était de fait inattendue, chez les faucheurs, nous sommes non-violents. Nous souhaitions seulement atteindre l’hémicycle pour rencontrer les responsables de la politique agricole bretonne et engager un dialogue qu’on nous refuse encore à ce jour, malgré les demandes de rendez-vous », assurent les militants venus accompagner les six « convoqués ».

Une trentaine de personnes, Faucheurs volontaires d'OGM pour la plupart, sont venus soutenir les 6 Faucheurs convoqués à la gendarmerie.
Une trentaine de personnes, Faucheurs volontaires d’OGM pour la plupart, sont venues soutenir les six Faucheurs convoqués à la gendarmerie. (Le Télégramme/Gwen Rastoll)

Une quarantaine de militants bretons

« Nous sommes venus les soutenir. On est là aussi parce qu’on est partie prenante de cette action en 2020 », explique-t-on, dans les rangs serrés de la quarantaine de militants installés devant la gendarmerie.

« On voulait alors parler de la politique agricole bretonne. Prenons le soja importé : il est OGM, transgénique et cultivé au Brésil sur des parcelles gigantesques. Comme il en faut toujours plus, on brûle l’Amazonie et les populations sont déplacées. Le problème de fond est que la région Bretagne est complice de l’agro-industrie et vit sur l’importation de ce soja, parce qu’il fait partie de la ration alimentaire des animaux qu’on élève dans des élevages agro-industriels. Les élus ont une vision parcellaire du monde », lance Patrick, de Lorient.

Un petit chant d'accompagnement devant la gendarmerie.
Un petit chant d’accompagnement devant la gendarmerie. (Le Télégramme)

Délit d’entrave au déroulement des débats

« La région Bretagne favorise nettement l’agro-industrie par rapport à l’agriculture biologique ou durable. On souhaite qu’enfin s’ouvre le débat nécessaire sur le modèle industriel et agricole breton et français actuel ». Les premiers convoqués sortent rapidement. Yves, de Moëlan, dévoile l’objet de la convocation : « Entrave au déroulement des débats d’un organe délibérant d’une collectivité territoriale ». Un délit qui peut être puni d’un an emprisonnement et de 15 000 euros d’amende, selon le Code pénal. Pour l’heure, pas de convocation devant la justice. « Mais on ne demande qu’à en débattre en public, au contraire », lance dans un grand sourire Najet, du Cap-Sizun.

 

 

Et sur Ouest France : https://www.ouest-france.fr/bretagne/quimperle-29300/moelan-sur-mer-intrusion-au-conseil-regional-six-faucheurs-ont-ete-convoques-a-la-gendarmerie-e8b9f348-121c-11ec-84d3-417c4bbbaa2c

Moëlan-sur-Mer. Intrusion au Conseil régional : six faucheurs ont été convoqués à la gendarmerie

​Convoqués à la gendarmerie de Moëlan-sur-Mer (Finistère), ce vendredi 10 septembre 2021, gendarmerie pour répondre de leur intrusion, le 10 juillet 2020, au Conseil régional, six faucheurs volontaires d’OGM ont reçu le soutien d’une cinquantaine de personnes.

Les soutiens sont arrivés petit à petit pour finir à une cinquantaine de personnes devant la gendarmerie de Moëlan-sur-Mer, où étaient convoqués six faucheurs d’OGM.

Ce vendredi 10 septembre, six faucheurs volontaires d’OGM étaient convoqués en gendarmerie, à Moëlan-sur-Mer, soit plus d’un an après les faits qui leur sont reprochés : leur intrusion au Conseil régional, à Rennes, le 10 juillet 2020, lors de la séance où les élus échangeaient sur le thème de la biodiversité en Bretagne.

Cette entrée inattendue, s’est déroulée sans violence comme s’y sont engagés les faucheurs en signant la Charte du collectif. Nous sommes des lanceurs d’alertes. N’ayant…

6 nouvelles convocations en gendarmerie pour les faucheuses/faucheurs d’OGM

Communiqué de presse des Faucheuses et Faucheurs d’OGM BZH

6 nouvelles convocations en gendarmerie pour les faucheuses/faucheurs d’OGM

  VENDREDI 10 Septembre 10H gendarmerie de Moëlan sur mer(29)

Il nous est reproché notre intrusion au Conseil Régional à Rennes, le 10 juillet 2020, lors de la séance où  les Elu.e.s échangeaient sur le thème de la BIODIVERSITE en Bretagne.

Cette entrée inattendue, s’est déroulée sans violence comme s’y sont engagé-es les faucheur-euses en signant la Charte du Collectif. ( voir vidéos sur https://www.faucheurs-volontaires.fr/)

Nous, lanceur-euses d’alerte, n’ayant pas pu atteindre l’hémicycle, voulions une nouvelle fois dénoncer  la politique agricole bretonne mortifère et les discours mensongers largement assénés et diffusés.

Après avoir mené de nombreuses actions, tant au niveau national que régional, depuis 2003 :

1 – Destruction de soja OGM, provenant principalement d’Amérique du Sud, et destinées, en grande partie aux élevages bretons et français, dans les ports de Lorient, Brest, Montoir de Bretagne(44)

2 – Interventions dans de nombreux magasins ou coopératives, vendant ou distribuant des aliments (pour humains ou animaux) contenant des OGM ainsi que des pesticides (Triskalia, Limagrain)

3 – Fauchages en plein champ de cultures considérées comme OGM par la Cour Européenne de Justice.

4– Blocages de multinationales de production ou de transformation d’aliments «poison» ou de produits toxiques.(Bunge, Monsanto,…)

Depuis 2003, nous, faucheur-euses, avons tenté d’alerter, sans succès, ni aucune écoute, les autorités et les Elu.e.s, sur l’agriculture business que le Conseil Régional encourage et subventionne avec nos impôts : subventions que le Conseil Régional accorde à l’agriculture industrielle et qui dépassent de très loin les aides à l’agriculture durable et biologique.

Une demande de RDV avec Mr O.Allain a eu lieu au port de Brest le 6 décembre  2019, lorsque nous avons mis a l’arrêt l’outil de déchargement de l’entreprise BUNGE. Sans aucune réponse  nous avons donc décidé de nous inviter à cette session du Conseil régional du 10 juillet 2020.

Nous voulons toujours montrer l’urgence : l’Amazonie brûle, les déforestations s’amplifient, leurs habitants sont chassés, spoliés, leurs enfants malades ou anormaux ….Leurs défenseurs militants s’y font assassiner.( lien vers IUCN). mais les Elu.e.s breton-nes continuent à fermer les yeux sur les importations de soja/colza OGM à Brest, Lorient et Montoir.

Nous voulons toujours mettre en lumière les doubles discours et particulièrement, celui de Mr Olivier Allain, alors Vice-Président chargé de l’agriculture, sur l’agroécologie, qui ne sont que des vœux pieux alors que la Bretagne et en particulier le Morbihan, se distinguent par l’utilisation massive des pesticides et  dans la pollution de l’environnement.

Nous voulons toujours les interroger sur les subventions que la Région Bretagne alloue aux méthaniseurs, ( aujourd’hui « shadoks » d’O. Allain-France3) aux poulaillers, porcheries-usines qui ne font qu’accélérer la ruine de l’agriculture paysanne, l’endettement des agriculteurs au profit des banques et grandes entreprises de l’agro-alimentaire, la diminution drastique de l’emploi agricole et l’atteinte à la santé des travailleurs et consommateurs.

Nous voulons aujourd’hui encore qu’ils se sentent bousculés dans leurs habitudes d’Elu-es intouchables dont les jérémiades patrimoniales ne sont que le reflet de leur incurie.

Nous ne nous excusons nullement d’avoir fait une entorse à la bienséance en voulant ouvrir ces portes qu’ils veulent laisser fermées à toute discussion .Nous, Faucheuses et Faucheurs Volontaires affirmons et assumerons notre désobéissance civique.

 Faudra -t-il «  couler » une cargaison OGM dans ces ports pour que cela s’arrête? …et qu’enfin s’ouvre devant les tribunaux ou dans les instances politiques habilitées le débat nécessaire sur le modèle industriel et agricole breton et français actuel.

N’oublions pas que les juges du tribunal de Perpignan, ont conclu que les Faucheur-euses Volontaires agissaient en état de nécessité.( lien vers jugement)

Notre présence ce vendredi matin 10 juillet 2020 était un nouveau cri d’alerte et une mise en demeure, à nos Elu.e.s du Conseil Régional, pour la responsabilité des Conseils Régionaux en Bretagne et ailleurs, de nous écouter et de nous rendre des comptes.Nous ne laisserons plus l’omerta perdurer sur le sujet de l’Agro-Business Breton.

VENDREDI 10 Septembre 10H gendarmerie de Moëlan sur mer(29)

vous êtes les bienvenu.e.s avec votre bonne humeur, vos chants, pour un rassemblement de soutien.

Contacts : 06 87 16 06 06 et 06 72 50 89 14

 

St Nazaire port OGM : action de GREENPEACE – 31/05/2021

Reçu de GREENPEACE ce lundi 31 mai au matin :

https://www.greenpeace.fr/espace-presse/action-deforestation-importee-greenpeace-bloque-un-entrepot-de-soja-dans-le-port-de-saint-nazaire/

« C’est Eric de Greenpeace et je vous écris en direct depuis les environs de Saint-Nazaire où nous sommes en action contre la déforestation importée ! Cela fait des années que Greenpeace lutte contre la déforestation générée par nos importations de biens et de matières premières. Parmi ces importations figure le soja sud-américain dont la culture à grand-renfort d’OGM et de glyphosate contribue trop souvent à la déforestation. Les importations de ce soja ont explosé au cours des dernières décennies avec le développement des fermes-usines sur notre territoire puisque ce soja est destiné à nourrir les animaux d’élevage. Vous le savez peut-être déjà si vous lisez assidûment nos emails – je vous en ai envoyé déjà plusieurs sur le sujet l’été dernier et je suis ravi de le faire à nouveau aujourd’hui !
Je dis stop à la déforestation
C’est donc pour mettre un terme à cette déforestation importée que nos activistes bloquent au moment où je vous écris un entrepôt du port de Saint-Nazaire qui sert au stockage de ce soja sud-américain. Vous pouvez voir les premières images de cette mobilisation ici. Pour l’amplifier, nous avons évidemment besoin de vous ! Vous pouvez :

Car ce n’est pas la première fois que nous nous mobilisons ainsi, et ça n’est pas la dernière. Le temps presse : les forêts comptent parmi nos remparts les plus précieux contre le réchauffement climatique et la France doit cesser de contribuer à la destruction de tels écosystèmes. La forêt amazonienne est d’ailleurs arrivée à un point de bascule : une récente étude publiée dans Nature a affirmé qu’elle émettait davantage de CO2 qu’elle n’en stockait. Cette première action de l’année sera ainsi suivie de bien d’autres mobilisations au cours des prochaines semaines et des prochains mois. On vous promet donc un été bien rempli, et on compte vraiment sur vous pour nous accompagner et agir contre la déforestation importée !

Pour nous aider au mieux, je vous recommande une nouvelle fois de nous rejoindre sur Telegram car c’est là que nous enverrons le plus d’informations. Si vous ne savez pas comment faire, on vous a préparé un petit tutoriel disponible ici. Pas de panique cela dit si vous ne pouvez ou souhaitez pas nous y rejoindre, je vous enverrai avec toute l’aide de toute l’équipe d’autres emails concernant la déforestation importée tout au long de l’été ✌️.

Merci beaucoup pour votre mobilisation et à très vite !

Eric, pour toute l’équipe forêts de Greenpeace France »

Et n’oublions toujours pas la campagne « Secrets Toxiques » :
https://www.secretstoxiques.fr

Marche contre BayerMonsanto – Lorient -2021

Retour sur la manif de ce samedi 15 mai 2021

Belle mobilisation à Lorient cet après midi, compte tenu de tous les impératifs exigés par les autorités « responsables » !

Pour dire
NON à la pollution de nos biens communs par l’agro-chimie NON à la prolongation du glyphosate en 2022 !!!
NON à tous les pesticides qui empoisonnent nos vies
NON aux fermes usines !!!

un grand OUI aux alternatives, à l’agriculture vivante, paysanne, bio, en lien direct avec le sol – comme l’a souligné René Louail lors de son intervention.

https://www.francebleu.fr/infos/societe/entre-700-et-1-000-personnes-ont-marche-contre-bayer-monsanto-a-lorient-1621100993

https://www.letelegramme.fr/morbihan/lorient/pres-d-un-millier-de-manifestants-a-lorient-ont-clame-kenavo-monsanto-15-05-2021-12750549.php#slide-9

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/morbihan/lorient-une-manifestation-pour-dire-la-peur-et-le-ras-le-bol-des-pesticides-2092189.html

Live Solo – vidéo

Et on n’oublie toujours pas la campagne « Secrets Toxiques »

PAC : enterrement des aides à la Bio

ou la co-existence impossible

comme elle l’était il y a déjà plus de 20 ans….

Autant on peut « vivre ensemble » avec qui on veut ou qu’on veut pas et qui « il faut », s’il le faut ou s’il l’on veut et même si l’on ne veut pas, autant il est superfétatoire de vouloir faire co-éxister 2 modèles économiques
qui ont pour seule finalité d’anéantir l’autre car condition sine qua non, et nous sommes bien dans ce cas de figure.
Si nous laissons passer les NBT, autant enterrer l’agrobio.

Communiqués de la FNAB

Point de vue  Faucheur Volontaire

Et c’est pour cette raison que les Faucheuses et Faucheurs devraient, à mon sens, revisiter ce qu’en disait Jean-Pierre BERLAN concernant les OGM
Ce sont bien des CLONES, (biodiversité) PESTICIDES ( santé), BREVETES (économie du processus)
Ça me rappelle un petit voyage avec Najet à l’ INRA de Ploudaniel e 2019, où une ingénieure de recherche me parlait de son assurance-  chômage … s’agissant de la capacité du pathogène à se recombiner .. au bout de 3 ans.pour anéantir son  » travail. »
et donc de l’avenir de ce type de « recherche »… C’est quand même un boulot de « chercher’….

ça me rappelle aussi que mon grand-père ne semait pas du blé n’importe où, qu’il préférait mettre de l’avoine en haut des terres en pente, de l’orge au milieu de la pente et du blé en bas de la prairie.
On m’a fait faire un TP en école d’ITA, dans une Grande Ecole d’Agronomie, pour redécouvrir la même chose mais avec un tracteur équipé d’une herse dont les dents envoyaient une impulsion électrique reçue par des capteurs mesurant la  » résistivité » du sol pour savoir où il « était possible de semer de l’avoine, du blé ou de l’orge…
C’est tout dire de la capacité de l’agro-business informatisé de résoudre nos problèmes…

Le savoir agronomique de nos informaticiens, certes très doués, surpasse -t-il celui de nos paysans travailleurs?
à quel coût et pour quel résultat?

Bon, à réfléchir..
@tchaojil

Point de vue de Marc Dufumier, spécialiste en agro-écologie

https://www.ouest-france.fr/medias/ouest-france/e-dossier/transition-ecologique-en-quete-de-demain/une-autre-agriculture-est-possible-b6a8a558-a277-11eb-b336-7dcbaea5702a?fbclid=IwAR0Le0npVOwKCbrysMOBgBC0blK-S_Lf41amqg1el4CNhFbkkfQALJw6tgM